L’édito du Président (1)

« Être exemplaire dans la gestion de nos institutions », c’était l’un des engagements que j’ai eu l’honneur de prendre devant les élus du congrès, lors de la déclaration de politique générale de mon gouvernement. Comme je l’ai annoncé devant la représentation de la Nouvelle-Calédonie, nos concitoyens n’acceptent plus ni l’immobilisme des pouvoirs publics, ni le gaspillage d’argent public, ni le manque de transparence.

C’est la raison d’être de ce « Mag du Gouv ». Conçu comme une véritable plateforme d’échanges numériques, il a pour objectif de répondre et de communiquer avec les internautes calédoniens en usant d’un ton plus direct que celui généralement utilisé sur les sites plus institutionnels.

Informer, corriger, dialoguer

À l’heure où le gouvernement s’est engagé à réformer le pays et alors que celui-ci traverse un moment charnière de son histoire, plus que jamais l’exécutif se doit de faire connaitre son action et surtout d’en rendre compte, en toute transparence. Cet espace est dévolu à cette mission.

Informer nos concitoyens, sans leur cacher les difficultés qui sont les nôtres, fixer des objectifs, diffuser des indicateurs de performance, c’est faire preuve de responsabilité et c’est aussi la première étape indispensable avant de rétablir la confiance entre les Calédoniens et leurs dirigeants.

Corriger les erreurs et les approximations, preuves à l’appui, c’est lutter contre les fausses informations, les rumeurs ou les malveillances au service de propagandes politiciennes. C’est ainsi que le « Mag du Gouv » a, entre autre, pour objectif de corriger des informations erronées ou imparfaites qui peuvent être diffusées ici ou là.

Dialoguer avec nos concitoyens, répondre à leurs questions souvent pertinentes, échanger sur des sujets ou des secteurs sous la responsabilité du gouvernement c’est enfin moderniser les liens qui unissent les élus et leurs électeurs et garantir une meilleure gouvernance à la tête de nos institutions.

Je le disais le 13 avril dernier devant les élus du congrès : « Nous devons changer nos pratiques politiques, développer nos compétences et,  surtout, mieux administrer le bien public ». Or, nous avons de sérieux problèmes parmi lesquels notre déficit et nos problèmes de trésoreries évalués ce jour à près de 15 milliards de francs. Dans ce domaine, le Mag du Gouv permettra aux Calédoniens de prendre connaissance de nos principales avancées, et parfois de nos difficultés et ce en toute transparence pour assainir nos comptes publics et faire des économies.

La première étape dans la résolution d’un problème est de reconnaitre qu’il y en a un. Ensuite, c’est ensemble que nous parviendrons à le résoudre.

Philippe Germain