Cap sur la compétitivité

L’amélioration de la compétitivité de l’économie calédonienne figure parmi les dossiers majeurs inscrits dans l’agenda économique, social et fiscal partagé. Des réformes sont indispensables pour retrouver les chemins d’une croissance solide et durable.

Agir sur la compétitivité consiste à réduire les coûts d’approvisionnement, de fabrication et de distribution à tous les niveaux de l’économie calédonienne afin de faire baisser les prix à la consommation.

Pour y parvenir, il convient de travailler sur tous les niveaux de la compétitivité :

  • A l’échelle territoriale qui comprend les règles générales économiques (fiscalité, normes, etc…).
  • A l’échelle des filières sur les relations et l’organisation des agents économiques.
  • Et enfin, à l’échelle de l’entreprise sur l’organisation et la productivité.

Ceci est le principal enjeu des travaux engagés sur la compétitivité par le Gouvernement.

cap competitivite

Les niveaux de compétitivité sur lesquels il faut travailler pour réformer l’économie calédonienne

Atteindre cet objectif revient donc à intervenir sur les différentes composantes d’un prix à la consommation. Pour rappel, dans la décomposition d’un prix de vente public, la marge dégagée par l’activité d’une entreprise permet d’abord de couvrir l’ensemble des coûts et ensuite de laisser un profit.

 

cap competitivite 2

La décomposition d’un prix de vente public

Méthode et calendrier

La méthode de travail adoptée est basée sur le dialogue et la concertation. En mai 2015, l’analyse statistique et économique de quatre premières filières (agroalimentaire, biens de consommation, automobile et construction-logement) s’est achevée. De juin à juillet, un constat partagé sera effectué entre les acteurs économiques afin d’identifier les freins et les leviers de la compétitivité, tandis qu’en août et en septembre, des négociations auront lieu sur les actions à mettre en œuvre pour améliorer la compétitivité à tous les niveaux. Les premiers contrats de filière devraient être signés en octobre.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur