Soutien, ça tourne !

La production audiovisuelle et cinématographique constitue désormais en Nouvelle-Calédonie une véritable filière économique que le gouvernement contribue à aider. Au lendemain du Festival du cinéma de La Foa, voici un point sur ce soutien.

En plein développement, le secteur de l’audiovisuel et du cinéma rassemble de nombreux métiers : réalisateur, acteur, diffuseur, producteur, monteur, cadreur… Seulement, l’aide apportée par les institutions est souvent essentielle à l’exécution des projets. Ainsi, le gouvernement vient soutenir, en complément d’autres systèmes d’aides, de nombreuses sociétés de production calédonienne par l’octroi de subventions d’aide à la production audiovisuelle. En 2015, leur montant doit atteindre une cinquantaine de millions de francs.

Création d’un guichet unique

Le cabinet de Thierry Cornaille, membre du gouvernement en charge de l’audiovisuel, est en train de revoir la procédure d’instruction de ces aides afin de rendre le dispositif plus simple et plus équitable pour les demandeurs, et de chercher aussi à valoriser la dimension Pays des productions audiovisuelles. Cet objectif passe par la création d’un « guichet d’entrée » avec une adresse de messagerie unique – audiovisuel@gouv.nc – d’ores et déjà opérationnelle et d’un formulaire type téléchargeable sur www.gouv.nc (rubrique communication et audiovisuel). Les demandes de subvention ne seront plus traitées « au fil de l’eau », mais au cours de deux sessions (l’une en juin, l’autre en octobre), ce qui favorisera une meilleure gestion budgétaire. Il est également prévu de se caler avec les dispositifs provinciaux, afin de coordonner les actions et d’harmoniser les dispositifs et les critères d’obtention des aides.

Par ailleurs, les candidats devront désormais indiquer les prévisions de dépenses en Nouvelle-Calédonie ; le montant de la subvention dépendra en partie de ce paramètre. Enfin, sur le fond, la thématique du projet sera tout particulièrement examinée. Elle devra correspondre aux attributions, et/ou aux priorités, du gouvernement, ou bien revêtir une dimension Pays.

Vendredi 26 juin, à La Foa, la prochaine mise en place d’un Fonds d’aide à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle, annoncée par le président du gouvernement, a été très applaudie par les festivaliers.
Vendredi 26 juin, à La Foa, la prochaine mise en place d’un Fonds d’aide à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle, annoncée par le président du gouvernement, a été très applaudie par les festivaliers. ( photo © Province Sud/Fabrice Wenger )

Vers la création d’un Fonds d’aide

Comme Philippe Germain l’a indiqué dans sa Déclaration de politique générale du 13 avril dernier, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie entend mettre en place un véritable Fonds d’aide à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle, en travaillant avec les institutions partenaires et les professionnels. À terme, ce dispositif pourrait permettre également aux sociétés de production audiovisuelle calédoniennes de bénéficier, après signature d’une convention, de l’aide du Centre national de la cinématographie (CNC), à laquelle elles n’ont pas droit directement aujourd’hui.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur