Dix collèges et lycées en très haut débit

 

 

Thierry Cornaille, président de l’OPT, Philippe Germain et Philippe Michel, présidents du gouvernement et de la province Sud, et Thierry Milard, DG de L@goon, lors de la signature des conventions.
Thierry Cornaille, président de l’OPT, Philippe Germain et Philippe Michel, présidents du gouvernement et de la province Sud, et Thierry Milard, DG de L@goon, lors de la signature des conventions.

Dans le cadre de son Plan stratégique pour l’économie numérique (PSEN), le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, en partenariat avec la Direction générale des enseignements, la province Sud et le fournisseur d’accès L@goon, a équipé dix établissements scolaires de l’accès à Internet à très haut débit (THD). À Nouméa, au Mont-Dore et à Touho.

 

Aujourd’hui, la technologie ADSL limite la mise en œuvre de nouveaux dispositifs performants dans les établissement scolaires tels que l’environnement numérique de travail (ENT), portail de services et de contenu en ligne à destination des élèves, des personnels éducatifs et des parents d’élèves. « Enseignants et élèves nous reprochaient souvent la lenteur du débit », témoigne André Gable. Tout vient de changer : avec un débit de 100 Mb/s pour les lycées (10 fois plus rapide qu’une liaison ADSL classique) et de 20 Mb/s pour les collèges, le proviseur du lycée Lapérouse peut prendre sa retraite l’esprit tranquille. « C’est un grand plaisir de mettre un terme à ma carrière de cette manière. »

En effet, dans l’attente du déploiement par l’OPT de la fibre optique, la Direction générale des enseignements et la cellule économie numérique du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ont élaboré dans dix établissements scolaires une solution innovante et expérimentale avec l’OPT, la province Sud et le fournisseur d’accès L@goon.

Valoriser l’éducation numérique

Ce projet pilote, porté et coordonné par le gouvernement qui a rassemblé autour de lui l’ensemble des partenaires, « a pour objectifs d’améliorer le confort d’utilisation des outils et contenus pédagogiques en ligne, de favoriser leur développement, et de permettre l’émergence de nouveaux usages du numérique en matière d’éducation, comme le souligne le président Philippe Germain. Collégiens et lycéens bénéficieront ainsi d’un outil essentiel à un enseignement moderne et de qualité ».

Pour Philippe Michel, président de la province Sud, ce dispositif  constitue « le prolongement des efforts très importants de la collectivité en faveur du développement de l’informatique à l’école et au collège ». Il espère qu’il pourra vite « s’étendre à l’ensemble des établissements scolaires ».

Membre du gouvernement en charge du développement numérique et par ailleurs président de l’OPT, Thierry Cornaille rappelle que « la Nouvelle-Calédonie est le seul territoire ultramarin à bénéficier de la 4G ». Selon lui, « le THD au lycée et au collège représente un chantier majeur ».

Un test sur trois ans

La durée de l’expérimentation est de trois ans. Elle a été établie en fonction du calendrier prévisionnel de déploiement de la fibre optique. Le raccordement des différents établissements scolaires a été pris en charge par la Direction générale des enseignements pour les lycées, par la Province Sud pour les collèges et par l’OPT pour les infrastructures nécessaires à sa mise en place. La connexion reviendra à 50 000 F par mois pour chaque lycée et à 20 000 F mensuels par collège.

« Très content et très fier » de se retrouver au cœur du process, Thierry Milard, directeur général de L@goon, indique qu’à la suite du paramétrage des régulateurs, « la capacité de la bande passante a été adaptée aux horaires des cours, sur une plage où la pression des usagers est moins forte ». Enfin le dispositif prévoit également un filtrage afin de limiter ou d’interdire l’accès à certains sites (violence, pornographie, incitation à la haine, drogue…).

Les établissements pilotes

– Lycées Auguste-Escoffier, Jules-Garnier et Lapérouse (Nouméa)

– Lycée Augustin-Ty (Touho)

– Collèges Georges-Baudoux, Portes-de-Fer, Magenta et Normandie (Nouméa)

– Collèges de Plum et Boulari (Mont-Dore)

Ces établissements ont été choisis en fonction de l’avancée de leur projet informatique et du niveau de leurs équipements.

DSC_0075

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur