Rouleurs : des exigences à la pelle

La rencontre entre une délégation du gouvernement et ContrakMine devrait finalement se dérouler ce jeudi à 15 heures au gouvernement. L’épilogue d’une matinée rythmée par les nombreuses exigences du syndicat des rouleurs et les réponses adaptées d’un président du gouvernement animé par un esprit de conciliation.

Dans le cadre de la manifestation des rouleurs, le président du gouvernement a lancé une invitation, mercredi à 16 h 30, à ContraKmine, pour une rencontre jeudi matin à
9 heures.
Après avoir refusé, dans un premier temps, cette proposition, le syndicat des rouleurs l’a acceptée sous réserve que la rencontre se tienne en terrain neutre, dans une salle du haut-commissariat. Philippe Germain a accepté cette condition, de même qu’il a accepté que la délégation de ContraKmine soit composée de huit personnes.

Jeudi matin, ContraKmine posait deux nouvelles exigences : que la réunion soit décalée à 11 heures et que sa délégation passe de huit à douze personnes. Le président va une nouvelle fois accéder à cette demande.
Nouveau rebondissement à 10 h 45. ContraKmine exige en dernière minute que la rencontre se déroule en présence d’une délégation du gouvernement représentative des groupes siégeant au Congrès. Malgré le refus du président, ContraKmine fait savoir qu’il se rendra tout de même à la réunion.

Concessions à répétition

Mais à 11 h 30, énième revirement de situation, le syndicat des rouleurs prévient le représentant de l’État qu’il ne se rendra pas au rendez-vous.
Face à la bonne volonté du président du gouvernement qui a accepté depuis hier les exigences successives de ContraKmine, on ne peut que s’étonner de ces préalables répétés qui n’ont pas permis d’engager une concertation sereine.

Pourtant, toujours dans un souci de conciliation, et afin que le dialogue puisse être rétabli, Philippe Germain fait une ultime concession. Il accepte de rencontrer ContraKmine avec une délégation du gouvernement représentant chaque groupe du Congrès. Mais, compte tenu de cette nouvelle configuration collégiale, la réunion est cette fois-ci programmée dans les locaux du gouvernement à 15 heures.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur