Une saison qui risque d’être brûlante

Mardi matin, la Direction de la Sécurité civile et de la gestion des risques (DSCGR) organisait un exercice grandeur nature à Boulouparis, en collaboration avec les sapeurs-pompiers du SIVM Sud, à l’occasion du “lancement” officiel de la saison administrative des feux de forêt. Avec un phénomène El Niño particulièrement intense, celle-ci s’annonce brûlante.

L’exercice s’est déroulé dans la matinée du 15 septembre, jour de l’ouverture de la saison administrative des feux de forêt (SAFF), laquelle s’étend jusqu’au 15 décembre. Il simulait un départ de feu sur une propriété de Ouitchambo, commune de Boulouparis, et a nécessité l’engagement progressif des moyens de secours du SIVM Sud, du centre de secours de Thio, d’un hélicoptère bombardier d’eau, et enfin des engins de l’Unité d’intervention de Sécurité civile de la Nouvelle-Calédonie.
Au total, près de 15 véhicules et 40 pompiers ont été mobilisés. En partenariat avec la gendarmerie, les opérations de secours ont d’abord été dirigées par le sergent Sylvie Marcias du SIVM Sud, puis, lors de la montée en puissance du dispositif face à un feu avançant de 400 m par heure, par le directeur adjoint de la Sécurité civile, le capitaine Danilo Guépy. Un exercice grandeur nature coordonné par le lieutenant Christophe Baumann.
En fait, ce “lancement” de la saison administrative, la deuxième conduite par le gouvernement depuis le transfert de la compétence Sécurité civile de l’État à la Nouvelle-Calédonie (1er janvier 2014), avait pour principaux objectifs, comme l’explique Olivier Ciry, responsable de l’assistance technique aux communes  et aux acteurs de sécurité civile à la DSCGR, de « tester l’organisation opérationnelle des moyens de secours, et surtout de communiquer, en faisant passer un certain nombre de messages auprès du grand public sur les comportements à adopter ». Et le sensibiliser sur les conséquences d’un écobuage mal maîtrisé ou la nécessité de se tenir informé lorsque démarre un feu de brousses…

Une carte des prévisions

Arrêté par le haut-commissaire le 24 août 2012, le plan Orsec feux de forêts prévoit l’activation permanente d’une cellule feux de forêts (CFF 988) tout au long de la saison administrative, chargée notamment de coordonner l’ensemble des moyens de lutte si la virulence du feu le justifie, au bénéfice des maires. Ce plan définit trois types de feux : “développé localement” (direction des secours assurée par la commune), “de plus grande ampleur” (prise en charge par le président du gouvernement) et “catastrophique” (codirection par le président du gouvernement et le haut-commissaire).
Durant la SAFF, une carte des prévisions de l’aléa feux de forêts est diffusée aux acteurs de la sécurité civile et au grand public chaque jour vers 9 h et 16 h 30. Elle établit quatre niveaux de risques : “faible à modéré” (couleur verte), “élevé” (jaune), “très élevé” (orange) et “extrême” (rouge). En cas d’aléa extrême, le gouvernement interdit l’usage du feu à des fins non domestiques et l’accès aux massifs forestiers sensibles, pendant que des moyens opérationnels sont pré-positionnés et des patrouilles de surveillance activées.

Appel à la plus grande vigilance

Lors de la SAFF 2014, 271 feux ont été recensés, 2 885 hectares ont brûlé, alors que les hélicoptères bombardiers d’eau étaient engagés à 95 reprises, pour un total de 2 039 largages. Un bilan sur trois mois seulement (15 septembre-15 décembre), pour une saison plutôt calme, servie par des conditions météo favorables. Celle qui vient de démarrer pourrait se révéler bien plus “chaude”. « On annonce le phénomène El Niño le plus intense depuis une cinquantaine d’années, indique Olivier Ciry. Ce qui devrait se traduire par une importante sécheresse, des vents violents, donc des risques de feux de forêts accrus, et une saison qui promet d’être virulente ». La Sécurité civile appelle donc la population et les acteurs majeurs des secours à la plus grande vigilance.

Les moyens opérationnels

Moyens terrestres
– Sapeurs-pompiers des communes
– Gardes nature et agents des parcs provinciaux forestiers (surveillance et intervention sur feux
naissants)
– Unité d’intervention de Sécurité civile de la Nouvelle-Calédonie (UISCNC)

– Forces de l’ordre

– FANC (demande de concours)

– Renforts nationaux ou internationaux

Moyens aériens
– Hélicoptères bombardiers d’eau du gouvernement ou de la Province Nord

– Hélicoptères gendarmerie (demande de concours)

– FANC (demande de concours)

IMGP9115

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur