Le prix du gazole à la pompe baisse, il n’augmente pas

Contrairement à ce qu’il est écrit ce vendredi 18 dans Les Nouvelles calédoniennes, le prix du gazole à la pompe ne va pas augmenter de 4,5 francs afin de soutenir le projet de Néobus.

C’est la Taxe sur les produits pétroliers (TPP) qui va augmenter de 4,5 francs par litre de gazole.

Une hausse de 4 francs sera affectée au Syndicat mixte des transports urbains (SMTU), par un prélèvement de 3 francs sur la marge des pétroliers et d’1 franc sur le consommateur.
Les 0,5 F supplémentaires ont été votés par le Congrès pour développer le réseau de transport en commun de l’Intérieur et des Îles.

Ce prélèvement total d’1,5 F sur le consommateur a été opéré dans le contexte d’une baisse du prix du gazole de 19,3 F/litre sur les douze derniers mois, de 132,7 F/l à 113,4 F/l à la pompe, soit un recul de 15 %.
Le prix du gazole devrait poursuivre sa baisse d’au moins 5 F/l dans les prochains mois. En octobre, il passera ainsi de 113,4 F/l à 112,7 F /l, un tarif intégrant l’augmentation de la TPP de 4,5 F/l.

Le principe d’une taxe sur un carburant polluant destinée à assurer la viabilité d’un projet structurant pour le développement urbain de l’agglomération du Grand Nouméa va faire entrer la Nouvelle-Calédonie dans l’ère de la transition énergétique et de l’écofiscalité.
Cette mesure, que le gouvernement a soumise au Congrès ce jeudi, doit rapporter quelque 850 millions de francs par an. Elle devrait par ailleurs contribuer aux changements de comportements en incitant la population à utiliser les transports alternatifs plus respectueux de l’environnement.

Transport collectif en site propre

Projet d’intérêt général, le Néobus est un dispositif de transport collectif en site propre, confortable, qui assurera une desserte de proximité régulière entre le centre-ville de Nouméa et les principaux pôles de l’agglomération, en changeant en profondeur l’organisation des déplacements. La phase 1 concerne les 13,3 km et les 24 stations réparties le long du tracé entre le centre-ville de Nouméa et le Médipôle de Koutio, et devrait être opérationnelle à la rentrée scolaire 2019. À terme, les lignes seront composées d’un long tronc commun de la place Bir-Hakeim au Centre urbain de Koutio, et se poursuivront, l’une vers l’ouest jusqu’au Médipôle (Dumbéa), l’autre vers l’est jusqu’à Boulari (Mont-Dore). Une enquête publique sur le Néobus est en cours à Nouméa et à Dumbéa jusqu’au 30 septembre. L’occasion pour la population de s’exprimer sur le projet.

visuel Néobus

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur