Pratiques pédagogiques à la pointe

Yolande Verlaguet, directrice de l’enseignement et Hélène Iékawé, membre du gouvernement en charge de l’enseignement
Yolande Verlaguet, directrice de l’enseignement et Hélène Iékawé, membre du gouvernement en charge de l’enseignement lors de l’ouverture du Carrefour

 

La direction de l’Enseignement de la Nouvelle-Calédonie (DENC) organisait le 4e Carrefour des Pratiques pédagogiques à destination de ses personnels le vendredi 18 septembre. Objectif de cette journée ? Mettre à l’honneur les expériences pédagogiques innovantes et performantes pour en permettre une large diffusion auprès des enseignants des écoles primaires.

Plus d’une centaine de participants – inspecteurs, conseillers pédagogiques, formateurs, directeurs d’écoles, enseignants du premier degré, mais aussi instituteurs et professeurs des écoles stagiaires en formation initiale – étaient présents au 4e Carrefour des pratiques pédagogiques qui s’est tenu à l’École supérieure du professorat et de l’éducation (ÉSPÉ). Dix-neuf ateliers leur ont été proposés cette année, développés autour de thématiques illustrant les priorités du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie : la maîtrise des fondamentaux que sont le français et les mathématiques pour prévenir l’illettrisme et l’innumérisme, l’éducation civique et le vivre ensemble, la prise en compte des élèves à besoins éducatifs particuliers et les stratégies d’apprentissage qui favorisent la transversalité disciplinaire. « L’école primaire est déterminante pour lutter contre le décrochage scolaire. Il est nécessaire de renforcer le premier degré en permettant aux enseignants d’évaluer leurs pratiques et de les remettre en cause, explique Hélène Iékawé, membre du gouvernement en charge de l’enseignement qui a ouvert le Carrefour. Cette journée est également en phase avec le projet éducatif du gouvernement dont le but est de faire une école calédonienne plus adaptée à son environnement, plus juste, plus solidaire. Ici, il est possible de repérer des pratiques pédagogiques qui ont fait leurs preuves dans des contextes particuliers et de pouvoir ensuite les adapter dans un autre. »

L’atelier DÉCLIC sur le parcours de lecture individualisé
L’atelier DÉCLIC sur le parcours de lecture individualisé

 

Partage d’expériences

En touchant les formateurs de formateurs, le Carrefour vise la diffusion des pratiques au sein des établissements scolaires pendant les conseils de cycles et les animations pédagogiques. Jérôme Lafenêtre, directeur d’école à Païta, essaie de ne rater aucun de ces rendez-vous. « Je viens pour trouver de nouvelles idées qui marchent pour ensuite les reproduire après en avoir discuté avec mes équipes. J’ai déjà assisté aux ateliers sur l’organisation d’une cour de récréation et sur les tables de multiplication pour varier les techniques d’apprentissage. » Les ateliers sont animés par des conseillers pédagogiques, mais aussi par des enseignants qui ont mis en œuvre ces expériences pédagogiques. Véronique Conte, qui enseigne à Koné, a ainsi présenté un atelier sur le jeu de Scrabble à l’école : « Il permet aux enfants d’acquérir du vocabulaire et de travailler sur les concentration. C’est en plus un jeu transversal puisqu’il fait faire des mathématiques en comptant les points. » La confrontation avec des pratiques connues, mais abordées de manière différente est tout aussi intéressante. « Je connaissais un peu le parcours de lecture individualisé DÉCLIC, mais de voir ce qu’en font mes collègues est très instructif », témoigne Claudine Prattelli, enseignante à Nouméa.

« Cette manifestation, qui mobilise une mosaïque d’experts de la pédagogie, constitue un événement phare de la DENC et rythme dorénavant l’année scolaire », indique Yolande Verlaguet, directrice de l’enseignement. Consciente du succès de son opération au service de la réussite des élèves, la DENC réfléchit à de nouveaux outils pour diffuser encore plus largement ces pratiques efficientes, comme par exemple le site Internet de la direction.

SEK_7237

Point lecture

Après avoir échangé dans les ateliers, les participants du 4e Carrefour des Pratiques pédagogiques ont aussi pu partager en feuilletant les ouvrages scolaires, parascolaires et de littérature océanienne proposés sur un stand d’exposition-vente. Cet accès aux ressources a été mis en place grâce au concours du Centre de documentation pédagogique et de la Maison du livre qui assure le lien avec les éditeurs, libraires et auteurs.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur