La Nouvelle-Calédonie à l’OMS Océanie

Philippe Germain, président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, a saisi en juillet dernier le Premier ministre au sujet de la participation de la Nouvelle-Calédonie, en son nom propre, au Comité régional du Pacifique occidental de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Manuel Valls a adressé une réponse favorable à cette demande.

Afin d’appuyer la requête, le Premier ministre a demandé au ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, et à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, de tout mettre en œuvre pour que la Nouvelle-Calédonie puisse prendre part au plus vite aux travaux de ce comité régional de l’OMS.

Il s’agit d’une décision historique qui fait suite à une initiative annoncée dans la déclaration de politique générale de Philippe Germain. Elle va permettre à la Nouvelle-Calédonie de siéger indépendamment de la délégation française au sein de cette instance régionale spécialisée de l’ONU dont les missions sont essentielles au développement de notre région. La Nouvelle-Calédonie rejoindra ainsi très prochainement Hong Kong, Macao et l’ensemble des États du Pacifique à la table de l’OMS Océanie.

Quelques jours après l’engagement du Forum des Îles du Pacifique de modifier ses critères d’adhésion avant son prochain sommet pour permettre à la Nouvelle-Calédonie de devenir membre à part entière de l’organisation, cette décision conforte sa dynamique d’intégration institutionnelle et politique dans le Pacifique.

oms

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur