Le projet éducatif en route vers le Congrès

Environ 200 personnes ont participé au séminaire sur le projet éducatif qui s’est tenu les 8 et 9 octobre au Méridien de Nouméa. La première journée était consacrée à des ateliers de travail réunissant l’ensemble des partenaires du secteur de l’enseignement. La seconde à la restitution de ces travaux. Objectifs, compléter le projet de délibération qui, au terme d’une démarche participative, sera présenté fin 2015 au Congrès, et identifier les actions qui permettront sa mise en œuvre.

DSC_04181

Dans sa déclaration de politique générale, en avril devant le Congrès, le président du gouvernement insistait sur « la nécessité d’un projet éducatif fédérateur d’énergie et véritable levier du changement concerté […], pour une société plus juste, plus respectueuse des cultures du pays, plus ouverte, plus solidaire ».

Articulé autour de trois ambitions – l’école, lieu du rétablissement de l’égalité des chances, lieu de rencontre de toutes nos cultures et du renforcement du sens civique et moral –, le projet éducatif concrétise de nombreuses années d’auscultation du système éducatif calédonien, dont les points forts resteront le Colloque sur la réussite et l’avenir de l’École calédonienne, en 2002, et surtout le Grand débat sur l’avenir de l’École calédonienne en 2010, lequel avait donné la parole à plus de 3 700 personnes et listé 60 recommandations pour la réussite de nos enfants.

Les travaux de concertation ont repris en 2014, à travers une large consultation ayant associé communauté éducative, groupes politiques, autorités coutumières, organisations syndicales, fédérations de parents d’élèves, associations et bien sûr institutions (gouvernement, provinces, communes). Commencée avec André Jean Léopold, membre du gouvernement en charge de l’enseignement, cette concertation s’est poursuivie avec Hélène Iékawé qui l’a remplacé.

Une dynamique collective

Après la mise en place d’une méthodologie de travail, une deuxième phase, de mai à août 2015, s’est traduite par l’identification des actions concrètes à mettre en œuvre. Cette phase s’est appuyée sur une plate-forme collaborative en ligne que plus de 170 contributeurs ont alimentée par des commentaires et des propositions d’actions. « Nous sommes convaincus que cette dynamique collective permettra de dégager un consensus sur les grandes orientations et les principales actions à entreprendre pour que notre École contribue à la réussite de tous », a déclaré Hélène Iékawé.

Le projet est désormais entré dans sa troisième phase. Le séminaire organisé au Méridien avait pour but de finaliser l’avant-projet de délibération qui définira un cadre juridique en matière d’éducation. « Cette délibération s’ouvre sur l’affirmation du droit à l’éducation et sur les principes fondamentaux comme la liberté de l’enseignement, la gratuité, la neutralité, la laïcité et l’obligation d’instruction », a indiqué Philippe Germain.

Ancrage de l’école dans son environnement

Pour Philippe Germain, « l’École doit permettre de dire à nos jeunes combien nous leur faisons confiance, favoriser la réussite de tous notamment par une meilleure prise en compte de la diversité des publics […], créer un environnement de travail favorable à l’épanouissement de l’élève et à ses apprentissages, et enfin être ouverte sur le monde ».

« Je retiendrai de ce séminaire deux mots clés, a noté Hélène Iékawé : “ancrage” de l’école dans son environnement, et “adaptation” à la réalité calédonienne. Aujourd’hui, le temps des débats est terminé, Désormais, place à l’action, pour faire de l’École de la République l’École du Pays ».

Composée d’une trentaine d’articles, la délibération cadre est accompagnée d’une priorisation des actions concrètes à mener et définira le cadre d’intervention de chaque acteur. Elle sera présentée au Congrès fin 2015 et débouchera sur la signature d’une charte, pour un plan d’actions mis en œuvre à l’horizon 2016-2017. Le préambule de la délibération sera traduit dans toutes les langues du pays et affiché, dès la rentrée 2016, dans toutes les écoles.

Quatre orientations

Voici les quatre orientations validées par les acteurs du séminaire :

– développer l’identité de l’École calédonienne

– considérer la diversité des publics pour une École de la réussite pour tous

– bâtir une École ancrée dans son environnement et au service du bien-être

– poursuivre l’ouverture de l’École sur la région Océanie et sur le monde

Ils l’ont dit

– « Ce projet éducatif, nous l’attendons depuis longtemps. Aujourd’hui nous sommes rassurés. Je remercie le gouvernement qui, malgré les incertitudes, a continué ces dernières années de travailler sur ce dossier » (Sylvain Hons, président de la Fédération calédonienne des parents d’élèves)

– « Il faudra néanmoins retravailler certains points pas forcément en adéquation avec notre vision de l’École. Et quelques inquiétudes demeurent, notamment d’ordre financier. La Nouvelle-Calédonie a-t-elle les moyens de son éducation ? » (Benoît Lamothe, Fédération des fonctionnaires enseignement / Syndicat des enseignants de l’Union nationale des syndicats autonomes)

– « Ce séminaire a été un moment important. N’aurait-il pas été possible d’y associer des représentants des lycées ou collèges ? Je redemande que ce genre de débat soit décentralisé dans le Nord et aux Iles, où les gens sont bien plus impliqués dans la réalité culturelle » (Jean-France Toutikian, Union des groupements de parents d’élèves)

– « Le projet éducatif calédonien doit tendre vers la réussite et le bien-être de notre jeunesse, être adapté aux réalités locales et ne pas constituer un copier-coller de ce qui se fait ailleurs. Les langues et la culture kanak doivent constituer une passerelle à valoriser, pas une barrière. » (Maleta Qala, présidente de la commission de l’Éducation, de la formation et de l’insertion professionnelle, Province des Iles)

– « La Province Nord a apporté sa pierre à la réflexion générale en faisant remonter ses contributions. Le travail n’est pas achevé, mais on a fait un grand pas. » (Emile Nechero, président de la commission de l’Enseignement, Province Nord)

– « Sans doute avons-nous eu raison de prendre le temps de la réflexion pour finaliser un sujet aussi complexe. Ce projet d’« école bienveillante » va remettre l’enfant au centre du dispositif. Il reste des points de crispation comme la question des rythmes scolaires ou l’enseignement des langues kanak. Quant à l’observatoire de la réussite éducative, il doit se trouver au service de la puissance publique, ne pas en être déconnecté. » (Charles Washetine, président de la commission Enseignement et culture du Congrès)

Douze ateliers

Au cours de la première journée du séminaire, chaque groupe de travail, animé par un pilote, s’est exprimé sur la partie du projet de délibération concernant sa thématique, et a proposé des actions concrètes à mettre en œuvre. Les douze ateliers organisés portaient sur les thématiques suivantes : le préambule du projet de délibération
; le droit à l’éducation, l’obligation d’instruction et l’égalité de traitement
; l’identité de l’école calédonienne, les langues et la culture kanak, le service civique calédonien et la participation des élèves au fonctionnement des établissements
; la diversité des publics calédoniens : l’école de la réussite pour tous
; les conditions de la réussite, une école ancrée dans son environnement, la promotion de la santé et le développement de l’élève ; les défis du XXIe siècle : une école ouverte sur le monde ; l’école maternelle et l’école élémentaire ; le collège
; le lycée, l’enseignement professionnel, l’enseignement agricole et l’enseignement supérieur ; la communauté éducative ; les établissements publics et privés
; les collectivités, la Charte et les instances de pilotage.

DSC_04211

Sur l’agenda

– 28 octobre 2015 : saisine officielle du Comité consultatif de l’enseignement (enseignement primaire) et du Comité consultatif de l’éducation (secondaire)

– Décembre 2015 : délibération soumise au vote du Congrès

–  1er semestre 2016 : élaboration du plan d’actions contenu dans la charte d’application

– 2016-2017 : mise en œuvre des actions concrètes

DSC_04141

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur