La Calédonie invitée au comité régional de l’OMS

Sans titre-2
Valentine Eurisouké en compagnie du Dr Shin Young-soo, directeur du comité régional de l’OMS.

Valentine Eurisouké, membre du gouvernement en charge de la santé, a assisté du 12 au 16 octobre à Guam au comité régional du Pacifique occidental de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Une première pour la Nouvelle-Calédonie qui a demandé à devenir membre.

La 66e session du comité régional du Pacifique Occidental réunissait les ministres de la santé de 37 États et territoires membres. Cette réunion a lieu tous les ans afin d’examiner les problèmes de santé majeurs qui affectent les pays de la région. En marge des réunions plénières, Valentine Eurisouké a pu conduire des rencontres bilatérales avec notamment le directeur du comité régional de l’OMS, le Dr Shin Young-soo, pour permettre à la Nouvelle-Calédonie de bénéficier d’un siège autonome, sans voix délibérative, aux prochains comités. Le président du gouvernement Philippe Germain a reçu l’accord et le soutien de l’État pour cette demande. « Elle a été accueillie de manière favorable par les pays membres, précise Mme Eurisouké. Mais l’entrée de la Nouvelle-Calédonie ne peut être envisagée avant 2016 car le comité régional doit étudier la question ». La possibilité d’une collaboration a aussi été abordée avec les autorités de la santé de Fidji dans le domaine de la santé communautaire très développée dans ce pays et de la formation des professionnels de santé.

Plan calédonien pour la santé

Valentine Eurisouké, qui était accompagnée du Dr Jean-Paul Grangeon, directeur adjoint de la direction des Affaires sanitaires et sociales, a présenté aux membres du comité le plan stratégique pour la santé dont la Nouvelle-Calédonie va se doter pour les années à venir. Celui-ci découle des Assises de la santé qui ont eu lieu en octobre 2015. Les objectifs de ce plan se trouvent être en phase avec les grandes orientations de l’OMS pour la région, notamment sur le concept Îles Santé, eu égard à son approche holistique de la politique de santé, ce qui devrait jouer en faveur de la candidature calédonienne.

Un comité riche en échanges

Au cours du comité régional de l’OMS à Guam, les grands fléaux qui touchent les pays membres comme l’hépatite virale et la tuberculose ont été examinés. Les thématiques suivantes ont aussi été abordées : la couverture sanitaire universelle, la prévention de la violence et des traumatismes, l’importance du règlement sanitaire international et du contrôle sanitaire aux frontières, les maladies non transmissibles, le vieillissement de la population.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur