Un séminaire innovant

innovation

L’innovation est en marche en Nouvelle-Calédonie. Le séminaire organisé par le gouvernement sur le sujet, réunissant des représentants de la région et de territoires associés à l’Union européenne, a permis d’afficher cette dynamique.

Comment favoriser l’innovation dans les entreprises ? Quels sont les dispositifs d’accompagnement ? Où sont les projets innovants en Nouvelle-Calédonie ? Ces questions et bien d’autres ont été abordées pendant le séminaire qui s’est déroulé les 5 et 6 novembre à la CPS, grâce à l’appui de l’Association des pays et territoires d’Outre-mer de l’Union européenne (OCTA)*. La manifestation a rassemblé des spécialistes de l’innovation issus de Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Wallis-et-Futuna, Saint-Pierre-et-Miquelon, Europe, Australie et Nouvelle-Zélande, des représentants du monde de la recherche et de l’éducation, ainsi que des chefs d’entreprises. « Dans tous les secteurs, l’innovation est indispensable pour permettre aux entreprises de se développer et de ne pas être prise de vitesse par les évolutions du marché. Elle est le moteur du progrès », a souligné le président du gouvernement Philippe Germain dans son discours d’ouverture.

DSC_0036-Web

Au service du développement économique

Traditionnellement liés au domaine de la recherche et des technologies, les projets innovants peuvent aussi concerner la vente, la gestion ou le management. L’innovation doit être au service du développement économique sous toutes ses facettes. « La mise en place d’une stratégie pour l’innovation revêt pour la Nouvelle-Calédonie une importance toute particulière, car elle s’inscrit dans un ensemble de réformes visant à transformer en profondeur notre modèle économique », a indiqué le président du gouvernement. Basés sur une méthode de co-construction, les travaux ont mobilisé pendant plusieurs mois près de 150 personnes issues du monde économique, de la recherche et des institutions. Le premier outil annoncé dès 2016 est un crédit d’impôt à l’innovation pour inciter les investisseurs. La prochaine phase est d’associer les provinces, compétentes en matière de développement économique, à l’établissement du plan d’actions.

Pourquoi un séminaire du Pacifique OCTA innovation ?

En 2009, il a été décidé d’allouer une partie de l’aide européenne à un projet commun, centré sur l’innovation, à l’ensemble des pays et territoires d’Outre-Mer de l’Union européenne regroupés au sein de l’association OCTA. La Nouvelle-Calédonie a joué un rôle moteur dans le choix de cette thématique. Né de cette volonté, le séminaire du Pacifique OCTA innovation représentait une phase essentielle de ce projet commun. Il a permis aux participants de partager leurs expertises en matière d’innovation, d’échanger sur leurs expériences et de mieux cerner les outils d’accompagnement, notamment européens.

* OCTA : organisation regroupant les pays et territoires d’Outre-mer associés à l’Europe.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur