Gardons notre île propre

ile propre

Mise en place par le gouvernement, l’application Île Propre permet de signaler des décharges sauvages observées sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie. À l’aide d’un smartphone ou, chez soi, sur un ordinateur.

ile

Dans le domaine du “numérique écoresponsable”, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie s’implique afin que les nouvelles technologies soient au service du développement durable. Exemple, l’application Île Propre par laquelle l’institution met ses données géospatiales à disposition. « C’est une véritable application éco-citoyenne de géolocalisation dont le principe consiste à faire remonter les informations du terrain vers les collectivités », explique Damien Buisson, chef du service de la géomatique et de la télédétection à la direction des Technologies et des services de l’information (DTSI) qui a initié ce projet.
Facile d’emploi, Île Propre est disponible gratuitement sur Apple Store et Google Play ou consultable sur le site Web ilepropre.gouv.nc. Pour signaler une décharge sauvage, nul besoin de saisir sa position, l’application utilisant le GPS du smartphone pour la localiser automatiquement. Même sans abonnement 3G/4G, Île Propre envoie les informations par connexion Wi-Fi. Il est également possible d’opérer des saisies en non-connecté, la synchronisation se faisant dès que l’utilisateur retrouve une zone de réseau.
Photo et types de déchets abandonnés à l’appui, plus de 200 décharges sauvages ont déjà été repérées. Après avoir été validés par les administrateurs, les signalements sont indiqués sur la carte par une poubelle rouge. Celle-ci prend une belle couleur verte dès que le site a été nettoyé.

Calédoclean en première ligne

Calédoclean utilise l’application Île Propre pour géolocaliser les décharges sauvages et intervenir. Elle garde ainsi une trace cartographique de son travail, lequel pourra ensuite être valorisé. Particulièrement active depuis le début de l’opération, l’association environnementale a déjà nettoyé une cinquantaine de sites identifiés dans Île Propre. Le milieu associatif en général est particulièrement intéressé par l’application qui devrait ainsi trouver de nouveaux partenaires.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur