Rentrée sous le signe du projet éducatif

Helene
Au micro, Hélène Iékawé, membre du gouvernement en charge de l’enseignement. À ses côtés, Yolande Verlaguet, directrice de l’enseignement.

La réunion de rentrée 2016 s’est déroulée le 5 février à l’Auditorium de la province Sud en présence d’Hélène Iékawé, membre du gouvernement en charge de l’enseignement. La présentation du projet éducatif était au cœur de cette matinée.

La rentrée 2016 revêt un caractère particulier pour la Nouvelle-Calédonie. Elle sera la première à s’effectuer dans le cadre de la mise en œuvre de la délibération sur l’avenir de l’École calédonienne votée au Congrès le 15 janvier dernier. Au vu de l’importance du sujet, une matinée de travail et de présentation du projet éducatif était ouverte aux personnels de direction des premier et second degrés du public et du privé, ainsi qu’aux établissements de formation des personnels. Elle a rassemblé en conséquence 140 personnes : directeurs d’école, chefs d’établissements, inspecteurs, représentants des collectivités provinciales, de la direction de l’Enseignement de la Nouvelle-Calédonie, du Vice-rectorat direction générale des enseignements et de la direction de l’Agriculture, de la forêt et de l’environnement (pour l’enseignement agricole).

DSC_0662-Web
Près de 150 personnes avaient répondu à l’invitation, au premier rang desquelles le nouveau vice-recteur, Jean-Charles Ringard-Flament.

Nouvelles orientations

Pour la première fois, un membre du gouvernement en charge de l’enseignement s’exprimait devant l’ensemble des personnels d’encadrement, en présence des administrations concernées. « L’approbation du projet de délibération devrait constituer le premier temps fort de la mise en œuvre du projet éducatif. Il s’agit de donner à l’ensemble de la communauté éducative les grandes orientations de notre École, ses principes et ses valeurs, et d’organiser leur mise en œuvre », a souligné Hélène Iékawé. Donner le cap, mais aussi apporter le même niveau d’information à tous sur les textes liés au projet éducatif et récemment adoptés : le conseil consultatif de l’enseignement, le conseil inter-collectivités technique de l’éducation, le conseil calédonien de la vie lycéenne et le statut des établissements publics de l’enseignement en Nouvelle-Calédonie. Les écoles, collèges et lycées doivent maintenant adapter leur projet d’établissement aux nouvelles orientations de l’École calédonienne.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur