15 millions pour aider Fidji

fidji
Valentine Eurisouké aux côtés de l’équipage de La Moqueuse et des bénévoles de la Croix-Rouge.

Financé avec une partie de l’aide débloquée par le gouvernement, du matériel de première urgence de la Croix-Rouge est acheminé aux Îles Fidji par le patrouilleur La Moqueuse. Valentine Eurisouké, membre du gouvernement, a assisté le 4 mars à son chargement.

 

Quarante-quatre victimes, 32 000 personnes sans abri, de nombreuses habitations et infrastructures totalement dévastées : Winston est le plus puissant cyclone de l’histoire de l’archipel. Afin de venir en aide aux populations fidjiennes, 15 millions de francs vont être débloqués par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. La destination de ces fonds sera adaptée aux besoins sur place et aux projets de reconstruction.

DSC_1050-Web

10 m3 de fret

L’antenne calédonienne de la Croix-Rouge fait d’ores et déjà partie des bénéficiaires. L’association peut ainsi financer l’achat de 100 bâches, 200 nattes, 200 jerricans pour transporter de l’eau potable et 150 kits d’urgence humanitaire (kits d’outillage, kits d’hygiène, kits de cuisine). Chaque kit permet de couvrir les besoins d’une famille de cinq personnes. Dans le cadre de l’aide de la France et de la Nouvelle-Calédonie aux Îles Fidji, ce fret d’environ 10 m3 est acheminé par le patrouilleur des Forces armées de Nouvelle-Calédonie La Moqueuse qui a appareillé lundi 7 mars de Nouméa. Les bénévoles de la Croix-Rouge ont effectué le chargement le vendredi précédant le départ avec l’aide de l’équipage et en présence de représentants de la direction de la Sécurité civile.
Les autres bénéficiaires de l’aide du gouvernement seront l’UNICEF pour des actions d’urgence au profit des enfants et la chambre d’agriculture locale pour permettre la relance des productions agricoles.

Priorité aux petites îles isolées

Douze hommes du Régiment d’infanterie de marine du Pacifique ont également embarqué. Sur le terrain, ce détachement va déblayer les axes principaux, ouvrir des itinéraires et distribuer le matériel de la Croix-Rouge. « La Moqueuse doit arriver à Suva le 9 au soir. La localisation de notre mission nous sera indiquée une fois sur place », explique le Commandant François Grollemund. L’action combinée du patrouilleur et du Rimap se fera sur de petites îles isolées, en complément des moyens déjà déployés par les FANC (avions CASA) et par les partenaires de la région Pacifique dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord FRANZ (France, Australie, Nouvelle-Zélande).

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur