Poya dans l’ère du numérique

poya

Le Point jeunesse de Poya a été inauguré jeudi 3 mars. Après celui de Tendo (Hienghène) en septembre dernier, ce nouvel espace public numérique s’inscrit, pour le gouvernement, dans une stratégie d’accès équitable de tous les Calédoniens aux outils et usages numériques.

 

Après la côte est, la plaine de l’ouest. Affirmant sa volonté d’accompagner les initiatives locales, le gouvernement a accordé l’an dernier une subvention d’un million de francs à l’Association Omnisports Népoui, porteuse d’un projet visant à faciliter l’accès à l’information via l’outil numérique à l’ensemble de la population du village et des tribus de Poya. Ainsi a été conçu le Point jeunesse, inauguré jeudi dernier en présence d’une forte délégation de coutumiers et dont la gestion a été confiée à l’Association des parents d’élèves de la commune. La moitié de la subvention a servi à financer l’achat de matériel informatique. L’autre moitié sera dévolue à l’animation de ce nouvel espace public numérique (EPN).
« Le Point jeunesse de Poya est le fruit d’un partenariat multiple entre plusieurs institutions, rappelle Thierry Cornaille, membre du gouvernement notamment en charge du développement numérique et de la communication audiovisuelle. Il va contribuer à lutter contre la fracture numérique, l’un de nos objectifs prioritaires ».

Des ordinateurs recyclés

Dédié aux 11 – 25 ans, mais ouvert à tous, l’EPN est composé d’une salle informatique accessible en libre-service lors des permanences, et d’un espace bibliothèque. Le local, offert par l’Office des postes et télécommunications en 2014, a d’ailleurs un temps abrité les services postaux. Deux animateurs assureront l’encadrement des activités en période scolaire et pendant les petites vacances. « Plutôt que de chercher à se connecter par le Wi-Fi autour de la mairie, les jeunes disposeront à présent d’un lieu à eux, pour se rencontrer et se connaître », se félicite madame le maire, Yasmina Metzdorf, forcément enthousiaste. La vingtaine d’ordinateurs de l’EPN proviennent de la Recyclerie, un chantier d’insertion où le matériel informatique est collecté, trié, reconditionné et redistribué.

Un projet multipartenarial

– Commune de Poya : 3 millions de francs
– État : 2,4 millions, via le Fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD)
– Province Sud : don de 20 ordinateurs
– Nouvelle-Calédonie : aide d’1 million et accompagnement
– Réserve parlementaire du député de la seconde circonscription, Philippe Gomès : 1 million
– OPT : don du local à la mairie (valeur : 20 millions)
EPN

Label « Case numérique »

En concertation avec les collectivités locales et les associations, le gouvernement vient de créer un label « Case numérique ». Il a pour objectif de dessiner un réseau d’espaces publics numériques offrant une qualité de service et de configuration homogènes à l’échelle du pays, et s’adaptant aux contextes économiques, sociaux et culturels de leur lieu d’implantation. Pour obtenir ce label, les EPN devront avoir un animateur, lequel proposera des ateliers pratiques et dispensera des formations modulables. Celles-ci porteront notamment sur les bonnes pratiques d’utilisation d’un ordinateur et des logiciels de bureautique associés, la navigation internet ou la réalisation de démarches administratives en ligne. Des sessions spécifiques d’accompagnement à la recherche d’emploi pourront également être mises en place. Cet espace public pourra enfin être utilisé pour des web conférences, des formations à distance ou dédiées aux personnes en situation de handicap. La cellule Économie numérique du gouvernement (Éconum) a finalisé un guide pour les porteurs de projets qui souhaitent être labellisés. Elle pourra les épauler dans leur démarche et leur proposer son expertise. L’EPN de Poya constitue le site pilote pour l’octroi du label.
EPN2

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur