24 milliards de francs pour la SLN

sln

 

Invité à visiter l’usine de Doniambo, le Premier ministre a prononcé un discours dans lequel il a confirmé le soutien de l’État à la SLN pour surmonter la crise.

 

Pour faire face aux difficultés financières de la SLN, l’État va injecter des crédits en direct et par la voie de la STCPI. À ce titre, le Premier ministre a annoncé une proposition de prêt à la Société territoriale calédonienne de participations industrielles – co-dirigée par les trois provinces – qui possède 34 % de la SLN. Ainsi, elle sera « en situation d’assumer pleinement ses devoirs d’actionnaire pour couvrir les besoins de financement jusqu’en 2018 et passer la crise », a souligné Manuel Valls. Cette intervention, dont les modalités sont en cours de discussion avec tous les actionnaires, pourrait atteindre 24 milliards de francs.

Ensuite, « pour garantir l’avenir de la SLN sur les prochaines décennies », le Premier ministre a abordé la question de la nouvelle centrale électrique sur laquelle le député Philippe Gomès et le sénateur Pierre Frogier ont interpellé l’État. Par la voix de son représentant, l’État s’engage à apporter « une garantie sur le financement bancaire du projet de centrale pour en faciliter la réalisation ».

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur