Adoption du compte administratif 2015

4

 

Le gouvernement a validé le 4 mai le document faisant état des comptes de la Nouvelle-Calédonie pour l’année 2015. La mission de l’exécutif a été de redresser la situation financière et budgétaire.

 

L’examen du compte administratif 2015 était un des temps forts de la séance du gouvernement de ce mercredi. Ce document est en quelque sorte la clôture définitive du budget de l’année précédente. Il sera présenté au Congrès avant le 30 juin.

En 2015, le gouvernement a hérité d’une situation budgétaire difficile (forte chute de l’épargne en 2014), où il a fallu assainir rapidement les finances. Son action a donc consisté à réduire drastiquement les dépenses courantes de fonctionnement et le train de vie du gouvernement, à préserver l’investissement public et à sauver les régimes sociaux en faisant adopter la contribution calédonienne de solidarité (CCS). « Des sacrifices ont été nécessaires, mais les résultats se font déjà sentir », souligne Philippe Dunoyer, membre du gouvernement en charge du budget. En effet, l’ensemble de ces actions a contribué à inverser la tendance enclenchée en 2014, où les dépenses se sont avérées supérieures aux recettes.

Rétablissement des comptes, mais aussi relance de l’économie car « plus d’investissements et plus de création de richesse nous permettront de garder plus de fonds en Nouvelle-Calédonie », rappelle le membre du gouvernement. De nombreuses mesures ont donc été prises en faveur de la création d’activités et d’emplois : prolongation de la défiscalisation locale à l’investissement et sur le logement intermédiaire, abattement de 50 % de l’IRVM, fiscalisation des frais de siège, rémunération des comptes courants d’associés…

Des recettes en progression

Ainsi, les recettes de fonctionnement globales du pays ont augmenté de 3,1 % entre 2014 et 2015. Ceci est principalement dû à la progression des impôts directs (1,5 %), témoin de la bonne santé des acteurs économiques du pays. En parallèle, l’amélioration du recouvrement des impôts et des taxes permettra des reversements complémentaires pour l’ensemble des collectivités d’ici quelques mois, au budget supplémentaire 2016.

Autre bonne nouvelle, le résultat du budget propre de la Nouvelle-Calédonie s’est amélioré de 5 milliards en comparaison avec celui de 2014. Grâce notamment à des dépenses de fonctionnement en baisse de 8 %, l’équilibre est pratiquement au rendez-vous avec un déficit réduit, sur le budget propre de la Nouvelle-Calédonie, à 666 millions, tandis que sa trésorerie se reconstitue lentement. « L’effort va dans le bon sens et doit être poursuivi », conclut Philippe Dunoyer.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur