Lancement des Assises de la météo

meteo

 

Le gouvernement inaugure une démarche partenariale afin de rendre les services météorologiques et climatologiques plus performants en Nouvelle-Calédonie et à Wallis-et-Futuna. La première journée de travail s’est tenue le 24 mai à l’IRD.

 

Une cinquantaine de personnes – personnels de la météo, partenaires et usagers – ont participé au lancement des Assises de la météo. Un bilan satisfaisant pour le directeur du service, Hugues Ravenel. « C’est un sujet qui intéresse les Calédoniens au quotidien. La prévision météorologique est essentielle pour assurer la sécurité des biens et des personnes. De nombreux secteurs économiques sont sensibles aux conditions climatiques : les mines, le tourisme, l’agriculture… », précise-t-il.

DSC_0794-Web
Hugues Ravenel, directeur de la météorologie à l’ouverture des Assises de la météo.

Cette journée de réflexion a d’ailleurs associé plusieurs services du gouvernement tels que la direction de l’Aviation civile (DAC), la direction des Affaires vétérinaires et rurales (DAVAR), ainsi que le service de coopération régionale et des relations extérieures.

Améliorations

À l’issue des échanges et des ateliers, des axes ont été proposés par le secrétaire général du gouvernement, Alain Marc, pour structurer la nouvelle feuille de route du service météo. Ils concernent des domaines où les prévisions météorologiques jouent un rôle essentiel comme l’alerte cyclonique, la lutte contre les incendies, l’aéronautique et les phénomènes de sécheresses et de fortes pluies qui impactent régulièrement l’activité agricole. Les personnels de la météorologie doivent travailler en lien avec les acteurs de ces différents secteurs (sécurité civile, aviation civile, service de l’eau de la DAVAR…) afin d’améliorer leurs services et élaborer de nouveaux outils. De même, la participation de la Nouvelle-Calédonie et de Météo-France aux initiatives et projets régionaux est primordiale dans un contexte de lutte contre les changements climatiques et de développement d’une politique de développement durable dans le Pacifique.

Qui fait la pluie et le beau temps ?

La Nouvelle-Calédonie est compétente en matière de météorologie depuis 1989. L’exercice de cette compétence est régi par une convention établie avec Météo-France dont l’une des antennes couvre la Nouvelle-Calédonie, ainsi que Wallis-et-Futuna. Cette convention expire en 2018 et elle doit faire l’objet d’un nouveau partenariat avec Météo-France. Ces Assises de la météo ont aussi pour objectif de préparer ce renouvellement.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur