L’éducation routière en piste

securite routiere
Cynthia Ligeard et Jean-Pierre Delrieu, 1er adjoint au maire de Nouméa.

 

Cynthia Ligeard, membre du gouvernement en charge de la sécurité routière, assistait le 3 juin, à Nouméa, à la présentation des nouvelles pistes éducatives de l’association Prévention routière de Nouvelle-Calédonie.

 

Situés dans le quartier du Receiving, deux circuits d’éducation routière ont été entièrement réhabilités, notamment grâce à l’aide du gouvernement qui soutient les actions de l’association Prévention routière à hauteur de 35 millions de francs. De nouveau opérationnelles depuis la rentrée, ces installations permettent aux enseignants de cycle 2 et 3 d’organiser des séquences pédagogiques d’initiation à la circulation pour piéton et à vélo.

Les classes sont accueillies par Lénaïg Rigoussem, l’éducatrice salariée de l’association Prévention routière qui espère recevoir plus de 5 000 enfants par an sur cet équipement. Une troisième piste devrait ouvrir à la fin de l’année pour les élèves de maternelle, l’objectif étant de contribuer à l’éducation routière de l’ensemble des élèves du premier degré de Nouméa. Un objectif partagé par le gouvernement qui compte sur la sensibilisation des enfants pour agir sur l’insécurité routière. « Pour toutes les actions dont on espère des résultats durables dans le temps, nous travaillons avec les enfants. Mais ils ne sont qu’une partie du public visé. Il est important que tout le monde ait en tête qu’il est responsable de la sécurité sur la route », a insisté Cynthia Ligeard.

Outils pédagogiques

La rencontre du vendredi 3 juin s’est déroulée en présence de nombreux partenaires de l’association dont la direction des Infrastructures, de la topographie et des transports terrestres (DITTT) et la direction de l’enseignement de la Nouvelle-Calédonie (DENC). Sa directrice, Yolande Verlaguet, en a profité pour présenter le nouveau livret qui sera remis aux élèves afin de valider leurs connaissances en matière de sécurité routière à l’issue du cycle 3. Il s’ajoute à un ensemble de documents disponibles sur le site Internet de la DENC et sera complété par des supports destinés aux cycles 1 et 2. « Dans le cadre du plan quinquennal de sécurité routière du gouvernement, la DENC organise des formations pour les enseignants et élabore, avec divers partenaires, des outils pédagogiques pour les aider à mettre en œuvre l’éducation routière inscrite dans les programmes. » La Nouvelle-Calédonie souhaite ainsi tendre vers la délivrance de l’Attestation de première éducation à la route (APER), à l’issue de l’école primaire, pour l’ensemble des élèves du territoire.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur