Le compte administratif 2015 voté par le Congrès

Compte

 

L’examen, ce mercredi 22 juin par le Congrès, du compte administratif 2015 de la Nouvelle-Calédonie, acte qui clôture définitivement l’exécution du budget de l’année précédente, a été l’occasion d’apprécier l’effort sans précédent engagé par le gouvernement pour redresser la situation budgétaire du pays.

 

En avril 2015, le gouvernement a en effet hérité d’une situation difficile dans un contexte de crise économique. Depuis, son action a consisté à réduire drastiquement les dépenses courantes de fonctionnement, à préserver l’investissement public et à sauver les régimes sociaux en faisant adopter la CCS (Contribution calédonienne de solidarité). L’ensemble de ces actions a permis d’inverser la tendance enclenchée en 2012 où les dépenses étaient supérieures aux recettes.
Entre 2014 et 2015, les recettes de fonctionnement globales du pays ont augmenté de 3,1 %, principalement grâce à la progression d’impôts directs, ce qui témoigne d’une certaine dynamique des recettes fiscales.

Les dépenses de fonctionnement en baisse de 8 %

De leur côté, les dépenses de fonctionnement de la Nouvelle-Calédonie ont baissé de 8 % en 2015, ce qui a eu pour effet de réduire le déficit de 5 milliards de francs par rapport à 2014.
Ces efforts sur le fonctionnement ont également redonné à la collectivité une capacité d’autofinancement, lui permettant de maintenir les dépenses réelles d’investissement, et ainsi de soutenir l’économie.
À l’arrivée, la maîtrise des dépenses aura permis de ralentir la dégradation des grands équilibres (épargne brute, déficit, trésorerie…). Mais la collectivité doit poursuivre ses efforts en 2016.

Investissement en légère hausse

Le budget principal s’est clôturé sur un résultat négatif de 1,41 milliard de francs (0,99 en fonctionnement et 0,42 en investissement), alors que le budget annexe de reversement (aux provinces et aux communes) s’est achevé sur un résultat positif de 1,6 milliard. Malgré un contexte délicat, les dépenses d’investissement de la collectivité ont progressé de 1,8 %, une grande partie ayant été consacrée, pour la dernière année, au financement du Médipôle de Koutio.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur