Une subvention pour l’export

Une subvention pour l’export
Le stand Avex lors du dernier Foodex. Autour d’Alban Goullet-Allard et Marjorie Micollet, respectivement directeur et assistante de direction du cluster, des représentants de la société Le Froid, de la gamme Saveurs authentiques et de Nouvelle-Calédonie Tourisme Point Sud au Japon.

 

Le gouvernement vient d’attribuer à l’unanimité une subvention de 10 millions de francs à Avenir Export (Avex). Ce cluster réunit aujourd’hui près de 80 adhérents, essentiellement des entreprises souhaitant exporter ou développer l’export dans la région.

 

Le gouvernement élabore actuellement un schéma d’orientation pour le soutien à l’export. Ce schéma doit permettre de renforcer l’intégration économique et politique de la Nouvelle-Calédonie dans la région et de favoriser le développement international des entreprises locales, afin de trouver de nouveaux relais de croissance économique.
Dans le cadre de cette nouvelle gouvernance de l’export, le cluster Avenir Export (Avex) constitue l’organe opérationnel de soutien des entreprises dans leurs démarches. Fédérant près de 80 entreprises, organisations patronales et consulaires, partenaires institutionnels…, il accompagne les acteurs économiques lors des phases de prospection ou promotion sur les marchés extérieurs et facilite notamment la mutualisation des démarches logistiques, y compris lors de la phase de commercialisation des produits.

Un cluster transversal

« Nous sommes le service export externalisé des sociétés calédoniennes, explique Alban Goullet-Allard, directeur et seul salarié d’Avex. Ce n’est pas toujours facile pour des chefs d’entreprise de disposer de suffisamment de temps à consacrer à cette activité ou de s’absenter une semaine de leur bureau. Nous sommes donc là pour les représenter, avec, en fil rouge, l’idée que l’export devienne attractif ».
Depuis sa création il y a un an, Avex a déjà pris une part très active dans la politique de rayonnement économique engagée par le gouvernement. Il a représenté les entreprises calédoniennes en Nouvelle-Zélande, en Papouasie-Nouvelle-Guinée ou encore au Japon lors du Foodex, le plus grand marché agroalimentaire d’Asie. « Une particularité du cluster, précise son directeur, c’est qu’il est transversal, donc ouvert à tous. Nous fédérons un nombre incroyable de secteurs : artisanat, BTP, tourisme, innovation, agriculture, numérique… »
Pour les adhérents, les différentes missions débouchent progressivement sur des prises de contacts, de nouveaux contrats, une consolidation du chiffre d’affaires à l’étranger ou sur des conteneurs embarquant pour la première fois vers l’Australie.

Une vitrine sur la Toile

Jusque-là, Avex ne bénéficiait d’aucune subvention. L’aide de 10 millions votée ce mardi 5 juillet par le gouvernement va permettre de renforcer les moyens d’action du cluster. Ses priorités : continuer à accompagner opérationnellement les entreprises à l’international (participation aux foires et salons, développement du réseau…), et, à court terme, créer un site Internet voué à devenir une plate-forme qui offrira aux entreprises étrangères une belle vitrine des produits et services calédoniens et favorisera la mise en relation.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur