Avertissement sans frais

Ce conducteur qui ne portait pas sa ceinture est sensibilisé par un membre de la Prévention routière, en présence de deux inspecteurs de la DITTT.

 

Sensibiliser plutôt que verbaliser : c’était l’objectif de l’opération « Carton jaune » menée vendredi dernier à Normandie par la Prévention routière, les forces de l’ordre et le gouvernement.

 

Vendredi 8 juillet après-midi, quartier de Normandie. Police municipale de Nouméa, police nationale et gendarmerie ont uni leurs efforts. Une vingtaine de représentants des forces de l’ordre arrêtent des voitures et les dirigent vers le parking de l’école Hélène-Chaniel. Les conducteurs interpellés sont en infraction au code de la route. Lancée à l’initiative de la Prévention routière, et relayée par le gouvernement, l’opération multi-partenariale d’alternative aux poursuites vise aujourd’hui essentiellement le non-port de la ceinture de sécurité, mais aussi l’absence de rehausseur de siège pour les enfants ou les visières de casque non attachées pour les motards.

Sur le parking, les conducteurs ont le choix. Payer l’amende ou se soumettre à une dizaine de minutes de sensibilisation, animée par la Prévention routière en présence de deux inspecteurs de la direction des Infrastructures, de la Topographie et des Transports terrestres (DITTT). La sensibilisation porte sur les dangers encourus en cas de ceinture non attachée, sur la nécessité de la boucler. Quelques mamans surprises en train de porter leur progéniture sur les genoux écoutent, un peu étonnées, plutôt ravies de ne pas avoir été verbalisées.

Des opérations régulières

La sensibilisation terminée, chacun récupère les papiers du véhicule en échange d’un document tamponné attestant du passage devant la Prévention routière. « Les réactions ont dans l’ensemble été très bonnes, se réjouit Heidi Hénin, chargée de mission sécurité routière du gouvernement. Mais attention, il s’agissait bien d’une d’opération ponctuelle de prévention, avec des infractions prédéfinies. Que les Calédoniens ne s’imaginent pas que ça se passera ainsi à chaque fois qu’ils seront en infraction au code de la route ! ».
La campagne de sensibilisation se poursuivra à intervalles réguliers, ce mardi à La Foa, puis à Koné et Dumbéa, et déclinera les autres thématiques : alcool, vitesse et, en fin d’année, victimes de la route.

Bilan

En deux heures, 50 véhicules ont été arrêtés. À l’intérieur, au moins une personne, conducteur ou passager, ne portait pas la ceinture de sécurité. Au total, 70 personnes ont été sensibilisées et 2 seulement ont refusé le passage devant la Prévention routière, préférant payer l’amende et s’en aller.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur