Julietta arrache l’argent

Julietta arrache l'argent

 

Pensionnaire de l’Institut océanien d’haltérophilie (IOH), structure établie à Robinson et largement soutenue par le gouvernement, la jeune Calédonienne Julietta Mafutuna est devenue récemment vice-championne d’Australie.

 

Licenciée au club d’haltérophilie du Mont-Dore, la Calédonienne Julietta Mafutuna est devenue, le 10 juillet dernier à Sydney, vice-championne d’Australie jeunes dans la catégorie des + de 69 kg. Une médaille d’argent pour laquelle elle a explosé ses records personnels (76 kg à l’arraché et 88 kg à l’épaulé jeté), signant au passage la meilleure performance française cadettes et juniors de l’année !

Julietta était à Sydney en compagnie de son entraîneur Paul Coffa, secrétaire général de la Fédération océanienne d’haltérophilie (OWF), mais également manager de l’Institut océanien d’haltérophilie (IOH), installé à Robinson (Mont-Dore) depuis 2008.

Dix athlètes de l’IOH à Rio !

Bénéficiant de la part du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie d’une subvention de fonctionnement de 15 millions de francs par an, l’IOH accueille une quinzaine d’haltérophiles du Pacifique qui s’entraînent près de six heures par jour du lundi au samedi. Beaucoup de sueur, une discipline de fer, la formule est payante puisque dix de ces athlètes participeront du 6 au 16 août prochain aux Jeux olympiques de Rio. Six hommes et quatre femmes originaires de huit pays : Nauru, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Salomon, Fidji, Samoa, Samoa américaines, Îles Cook et Kiribati. Julietta Mafutuna et son frère Jason, lui aussi pensionnaire de l’IOH, ne connaîtront pas ce bonheur. À Tokyo dans quatre ans ?

Dix des quinze haltérophiles s’entraînant à l’IOH partent bientôt pour Rio ! (© CTOS)
Dix des quinze haltérophiles s’entraînant à l’IOH partent bientôt pour Rio ! (© CTOS)

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur