Le lycée de Pouembout prend ses aises

Les représentants du gouvernement, du vice-rectorat, de la province Nord, de la commune et des autorités coutumières ont visité une partie des nouveaux bâtiments.
Les représentants du gouvernement, du vice-rectorat, de la province Nord, de la commune et des autorités coutumières ont visité une partie des nouveaux bâtiments.

 

Hélène Iékawé a assisté le 30 juillet à la Journée portes ouvertes du lycée agricole et général de Pouembout qui a été l’occasion de dévoiler les locaux neufs. La manifestation a attiré plus de 1 000 visiteurs venus aussi découvrir la nouvelle offre de formation.

 

En chantier depuis fin 2014, la première phase de l’extension du lycée agricole et général de Pouembout vient de s’achever. « Cela représente une véritable bouffée d’oxygène ! Les conditions de travail pour les élèves et les équipes enseignantes vont être nettement meilleures », déclare Jean-Michel Genaux. Guidés par le proviseur de l’établissement, des invités – parmi lesquels Hélène Iékawé, membre du gouvernement en charge de l’enseignement, le vice-recteur, Jean-Charles Ringard-Flament et la 3e vice-présidente de la province Nord, Nadège Faivre – ont visité le nouveau réfectoire de 300 places et une des sept salles de cours du bâtiment pédagogique flambant neuf. Conçu à l’origine pour une capacité de 330 élèves, l’établissement en accueille 540 actuellement. L’extension de « cet outil essentiel du rééquilibrage » était très attendue, comme l’a rappelé Hélène Iékawé qui a salué au passage l’effort financier de l’État : 5,9 milliards de francs pour l’ensemble des travaux étalés jusqu’en 2018 (voir encadré).

Davantage de filières d’enseignement

« Avec cette extension du lycée de Pouembout, poursuit la membre du gouvernement, ce sont de nouvelles voies de formation qui sont offertes aux élèves du Nord, mais aussi de l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie. Une offre polyvalente, pour 950 élèves à terme en 2018, comprenant des séries générales, technologiques, notamment industrielles – ce qui est une nouveauté en province Nord – et professionnelles. » Ainsi, dès la rentrée 2017, le premier bac Sciences et technologies de laboratoire (STL) du territoire sera proposé, tandis qu’en 2018, trois filières professionnelles ouvriront : Maintenance des matériels de travaux publics, Pilote de ligne de production et Ouvrage du bâtiment et métallerie. Et ce ne sont que quelques exemples parmi les futures filières programmées.

Les travaux continuent

À la rentrée 2017, seront inaugurés trois bâtiments supplémentaires d’internat (portant à 460 le nombre de places disponibles au total), un deuxième bâtiment pédagogique et les laboratoires de physique-chimie et de biologie.En 2018, les plateaux techniques nécessaires à l’enseignement professionnel seront livrés. Le lycée de Pouembout sera alors doté de 15 000 m2 de bâtiments. Le réaménagement de locaux existants est également prévu. Sur ce sujet, Hélène Iékawé a indiqué qu’elle défendrait « avec conviction, dans les prochaines semaines, l’inscription au sein de la nouvelle génération des contrats de développement, les travaux de rénovation de l’actuel lycée ».

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur