300 jeunes athlètes aux Jeux interprovinciaux

La délégation de la province des Îles lors du défilé d’ouverture des 5es Jeux interprovinciaux. © Photos F. Wenger / province Sud
La délégation de la province des Îles lors du défilé d’ouverture des 5es Jeux interprovinciaux. © Photos F. Wenger / province Sud

 

Organisés par la province des Îles, le CTOS et les ligues sportives, avec le soutien du gouvernement, les 5es Jeux interprovinciaux se déroulent du 8 au 11 août à Lifou. Plus de 300 jeunes athlètes de moins de 17 ans issus des trois provinces, mais aussi du Vanuatu et de Wallis-et-Futuna, s’y affrontent dans neuf disciplines.

 

Créés en 2006 à l’initiative du Comité territorial olympique et sportif (CTOS), des trois provinces et des ligues et comités affiliés au CTOS, les Jeux interprovinciaux (JIP) sont une compétition multisports réservée aux jeunes athlètes de moins de 17 ans. Ils ont pour objectif de créer des liens d’amitié entre sportifs du Sud, du Nord et des Îles, de favoriser la pratique sportive ainsi que la réalisation de performances de bon niveau, et de promouvoir les différentes disciplines affiliées au CTOS afin de tendre vers l’organisation de compétitions provinciales régulières.

Depuis 2008, cet événement revêt un caractère régional avec la présence d’équipes issues de pays insulaires océaniens, comme le Vanuatu et Wallis-et-Futuna cette année. Au-delà de l’aspect sportif, les jeux s’appuient sur les symboles et cérémonies en usage lors des grandes compétitions internationales : cérémonies d’ouverture et de clôture, flamme des jeux, défilé des athlètes…

Objectif Tonga 2019

Environ un tiers des jeunes ayant participé aux JIP depuis dix ans ont poursuivi leurs efforts pour intégrer la sélection calédonienne qualifiée aux Jeux et mini-Jeux du Pacifique. Cette année, les contraintes budgétaires ont imposé de limiter les effectifs et seules les épreuves prévues aux prochains Jeux du Pacifique ont été inscrites au programme de la manifestation. Histoire de détecter les meilleurs talents pour Tonga 2019.

Source CTOS

La province Sud (en blanc) a remporté le relais du 4 x 60 m garçons, devant les provinces Nord (en bleu) et Îles (en jaune).
La province Sud (en blanc) a remporté le relais du 4 x 60 m garçons, devant les provinces Nord (en bleu) et Îles (en jaune).

 

5 millions du gouvernement

Cette manifestation sportive qui a lieu tous les deux ans s’est tenue pour la première fois à Koumac en 2006. Elle s’est ensuite déplacée à Lifou (2008), Bourail (2010) et Poindimié (2012), mais n’a pas été organisée en 2014. Pour cette deuxième édition à Lifou, neuf disciplines figurent au programme : l’athlétisme, l’athlétisme handisport, le cricket, le football, le tennis, le tennis de table handisport, le va’a, la voile et le volley-ball. Outre les 300 participants, sont présents 60 encadrants, 20 jeunes arbitres qualifiés et encadrés par des arbitres adultes. Les épreuves se déroulent sur cinq sites. La délégation du Vanuatu aligne onze athlètes en tennis et en voile, alors que celle de Wallis-et-Futuna présente sept jeunes en volley-ball.

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, qui a financé le fonctionnement du CTOS à hauteur de 30 millions de francs en 2016, a apporté 5 millions aux JIP afin d’assurer le transport des délégations vers Lifou.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur