La TGC favorable à la trésorerie des entreprises

 

Les entreprises ne sont que des collecteurs de TGC. Elles encaissent de la TGC sur leurs ventes, payent de la TGC sur leurs achats, et reversent la différence au trésor. La TGC ne rentre pas dans les charges des sociétés. La TGC encaissée est par nature supérieure à celle payée, elle génère donc un surplus de trésorerie.

 

Mécanisme de la TGC

La TGC taxe la valeur ajoutée entre le prix d’achat d’un produit et son prix de vente.

Conséquences sur la trésorerie

Actuellement les droits et taxes sont payés dès l’arrivée des produits en Nouvelle-Calédonie et ne sont récupérés que lors de la vente du produit, souvent plusieurs semaines ou mois après.

La TGC à payer est versée au terme de chaque trimestre (tous les mois pour les entreprises réalisant plus de 200 millions de chiffre d’affaires)

Exemple : d’une entreprise qui fait 1.000.000 F de C.A par mois (sur lequel elle encaisse 110.000 F de TGC à 11%) – qui achète 700.000 F de marchandises (sur lesquelles elle paye 77.000 F de TGG à 11%) – qui a 270.000 F de charge et une marge nette de 10.000 F.

Sur la base de cet exemple, la TGC a généré jusqu’à 99.000 F de trésorerie avant d’être versée le quatrième mois, soit 3,3% du C.A le premier mois, puis 6,6% et enfin 9,9%.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur