La Calédonie à la conférence américaine sur les océans

Les représentants des États présents à la conférence « Our Ocean », les 15 et 16 septembre, à Washington.
Les représentants des États présents à la conférence « Our Ocean », les 15 et 16 septembre, à Washington.

 

Jean-Louis d’Anglebermes, vice-président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, a participé, les 15 et 16 septembre, à la troisième édition de la conférence « Our Ocean », à Washington.

 

Sous l’égide du secrétaire d’État des États-Unis, John F. Kerry, chefs d’État, scientifiques, associations et professionnels se sont réunis autour du thème « Our Ocean, One future » (notre océan, un futur). Ce sommet dédié à la protection de l’océan proposait des conférences, organisées en partenariat avec l’université de Georgetown, sur les aires marines protégées, la pêche illégale, la pollution marine et les impacts du changement climatique sur l’océan.

Parc de la mer de Corail

Lancé en 2014 à Washington, puis organisé l’an dernier au Chili, cet événement serait à l’origine de partenariats et de nombreux projets évalués à 4 milliards de dollars US. La Nouvelle-Calédonie était invitée personnellement à ce rendez-vous international dans le cadre du Parc naturel de la mer de Corail, dont le plan de gestion est en cours d’élaboration. Dans sa déclaration, Jean-Louis d’Anglebermes a souhaité en exprimer les grandes ambitions. « Notre première préoccupation est la préservation de la biodiversité. La Nouvelle-Calédonie est déterminée, avec l’aide des pays et territoires du Pacifique ainsi que des organisations régionales, à prendre une part décisive dans l’élaboration d’une politique de gestion durable de l’océan Pacifique », a-t-il expliqué, avant de faire un clin d’œil historique à l’épisode de la Seconde guerre mondiale qui s’est déroulé en mer de Corail. « Aujourd’hui, la Nouvelle-Calédonie est disposée à être la base arrière d’une nouvelle bataille, celle de la préservation des océans et de leurs ressources ».

Poignée de mains entre Jean-Louis d’Anglebermes et Nicholas Dean.
Poignée de mains entre Jean-Louis d’Anglebermes et Nicholas Dean.

 

Rencontre au département d’État américain 

Le vice-président du gouvernement a été reçu le 16 septembre par Nicholas Dean, secrétaire adjoint en charge de l’Asie de l’Est et du Pacifique. « Il s’agit du premier contact officiel entre la Nouvelle-Calédonie et les États-Unis », souligne Jean-Louis d’Anglebermes. Au cours de cet entretien très cordial, nous avons abordé la politique d’intégration régionale de la Nouvelle-Calédonie et notamment son admission comme membre à part entière au Forum des Îles du Pacifique. » Les deux hommes ont aussi évoqué la présidence de la Communauté du Pacifique par la Nouvelle-Calédonie en 2017. Ce premier échange avec le département d’État américain devrait en appeler d’autres à l’avenir.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur