Nouvelle étape pour le schéma du handicap

Isabelle Champmoreau, membre du gouvernement en charge du handicap.
Isabelle Champmoreau, membre du gouvernement en charge du handicap.

 

Les contributeurs du schéma directeur du handicap et de la dépendance étaient réunis le 23 septembre, en présence d’Isabelle Champmoreau, pour un point d’étape. Celui-ci marque le lancement d’une nouvelle phase avec la préparation du plan d’actions.

 

Sept groupes de travail ont participé pendant cinq mois à l’élaboration du diagnostic présenté vendredi matin par l’équipe projet du Schéma directeur du handicap et de la dépendance (SDHD) au centre administratif de la province Sud. Soit plus de 250 personnes – représentants de collectivités, membres d’associations, professionnels de terrain… – qui ont contribué à cette grande concertation sur le handicap et la dépendance menée au travers de plusieurs thématiques : cartographie des populations, emploi et insertion, transports et mobilité, accompagnants familiaux, gouvernance et financement… « Ce schéma est un enjeu majeur pour la Nouvelle-Calédonie. Il est important que l’on s’interroge sur l’inclusion des personnes les plus fragiles de notre société. Dans un contexte budgétaire contraint, c’est aussi l’opportunité d’engager une planification pour les années à venir », a insisté Isabelle Champmoreau, membre du gouvernement en charge notamment du handicap.

Une centaine de personnes ont assisté à la restitution du diagnostic établi dans le cadre du schéma du handicap et de la dépendance.
Une centaine de personnes ont assisté à la restitution du diagnostic établi dans le cadre du schéma du handicap et de la dépendance.

 

Séminaires locaux

Cet état des lieux inédit a été enrichi par les contributions issues de quatre séminaires. Ces rencontres se sont déroulées du 15 au 21 septembre à Koné, Poindimié, Lifou et La Foa. Elles ont réuni des élus et des professionnels qui ont largement réagi en proposant notamment des pistes d’actions : améliorer l’accès aux droits et aux services, renforcer l’autonomie, communiquer davantage sur les dispositifs…

Prochaine étape du schéma, sur la base des axes stratégiques (voir encadré) validés par le comité de pilotage du SDHD, de nouveaux de groupes de travail vont être constitués. Leur rôle ? Identifier les objectifs opérationnels et les actions en découlant. « Ce plan sera présenté aux élus du Congrès en fin d’année. Les actions prioritaires pourront être évaluées financièrement et en moyens humains pour être mises en œuvre à partir de 2017 », a souligné Isabelle Champmoreau.

À l’issue de cette matinée de restitution, la parole a été donnée à Charlotte Thaiaw, membre de l’association Les Robinsons, qui a souhaité « une société plus inclusive et un véritable accompagnement des personnes en situation de handicap dans leur parcours de vie ».

Les cinq axes stratégiques du schéma

Concilier les actions pour la réussite des parcours de vie

– Améliorer l’accessibilité

– Améliorer la prévention

– Structurer l’offre et former tous les acteurs

– Clarifier et renforcer la gouvernance

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur