Le cœur de Poum bat pour la citoyenneté

La Fête de la citoyenneté s’est déroulée en présence de Déwé Gorodey, membre du gouvernement.
La Fête de la citoyenneté s’est déroulée en présence de Déwé Gorodey, membre du gouvernement.

 

La commune de Poum a accueilli le 24 septembre la Fête de la citoyenneté, organisée par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Une journée culturelle et d’échanges qui a réuni les différentes communautés du pays.

 

C’est sous un ciel bleu magnifique que la fête a débuté samedi matin sur le site de Shelloh, en bord de mer, où les enfants des écoles de la commune ont entonné l’hymne calédonien en langue nyêlayu. Une inauguration a ensuite succédé au lever des deux drapeaux : la rue qui longe le site s’appelle désormais « Rue de la citoyenneté ». « Tout un symbole », a déclaré Henriette Tidjine-Hmaé, maire de Poum, qui a précisé que ce travail de dénomination allait être poursuivi. « Pour une petite commune comme la nôtre, il est important de recevoir une manifestation comme la Fête de la citoyenneté qui participe à son désenclavement », a ajouté l’élue.

L’inauguration de la « Rue de la citoyenneté »
L’inauguration de la « Rue de la citoyenneté »

 

Forums

« La journée de la citoyenneté du 24 septembre reste un lieu d’échanges et de débats en toute liberté où nous devons nous rejoindre autour de nos valeurs communes, selon l’esprit de la devise de notre pays : Terre de parole, terre de partage », a rappelé Déwé Gorodey. Cette volonté, exprimée par la membre du gouvernement en charge de la culture, de la condition féminine et de la citoyenneté, s’est traduite par l’organisation de trois forums sur la danse et les langues kanak, les valeurs de la citoyenneté, et enfin l’avenir du pays. Les animateurs de ces espaces de discussions se sont vite effacés pour laisser circuler librement la parole parmi les participants. Autre temps fort de la journée, le spectacle « fusion », proposé par la troupe de danse Olobatr, de l’Île des Pins, et la compagnie Tiaré Pacific qui a représenté l’esprit de la citoyenneté et la réunion des communautés.

En route vers l’égalité hommes-femmes

Des stands d’information présentaient des projets portés par le secteur de la condition féminine et de la citoyenneté du gouvernement, comme celui sur l’égalité hommes-femmes. Le public était invité à répondre à un questionnaire sur cette thématique. L’étude, qui est en cours, servira de base de réflexion pour la rédaction de la charte « égalité hommes-femmes ». Un texte qui entend promouvoir une société véritablement égalitaire, combattre la persistance et la reproduction des inégalités et des discriminations faites aux femmes.

 

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur