L’habitat écologique soutenu par le CTME

Philippe Dunoyer aux côtés des gérants d’Alternative Constructions, de Caroline Rantien de l'Ademe et des élus du Congrès, Yoann Lecourieux et Nina Julié.
Philippe Dunoyer aux côtés des gérants d’Alternative Constructions, de Caroline Rantien de l’Ademe et des élus du Congrès, Yoann Lecourieux et Nina Julié.

 

À Koné, le 30 septembre, Philippe Dunoyer visitait une maison témoin construite en béton de terre. Un habitat écologique qui a bénéficié du soutien financier du Comité territorial pour la maîtrise de l’énergie (CTME).

 

La villa est désormais visible au sein du parc d’aménagement de Baco. Ce projet, initié par la SAEML Grand Projet VKP en partenariat avec la province Nord, constitue une vitrine des moyens techniques mis en œuvre pour réaliser un habitat confortable – adapté au climat calédonien –, et durable. Les économies d’énergie pourraient atteindre 25 à 30 % si les résidents suivent les recommandations de la charte pour un bon usage qui leur sera délivrée.

Le matériau phare de cette construction est le pisé stabilisé, aussi appelé béton de terre. Ce procédé a été introduit en Nouvelle-Calédonie par la société Alternative Constructions. Son gérant, Clovis Mutin, en a expliqué les grands principes et mis en avant les qualités : une inertie thermique importante, une durabilité garantie par des essais normés, un produit fini esthétique qui ne nécessite pas d’enduit.

Cinq financements du fonds de concours pour la maîtrise de l’énergie, géré par le CTME, ont été accordés à différentes phases de la réalisation : études pour la conception environnementale, installation photovoltaïque, suivi des travaux, construction et mise en place d’une instrumentation des consommations et des performances techniques. Les aides ont atteint un montant global d’environ 5,8 millions de francs, soit environ 25 % du coût total du projet.

Une nouvelle enveloppe de 186 millions de francs

Une réunion délocalisée du CTME s’est tenue vendredi à l’Hôtel de la province Nord à Koné pour décider des nouvelles opérations à soutenir dans le domaine de l’efficacité énergétique, de la mobilité, de l’aménagement durable, des énergies renouvelables… Dix-huit opérations étaient à l’ordre du jour pour un montant total de subventions de 186 millions de francs qui seront ensuite examinées par le gouvernement.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur