Coopération avec le Vanuatu dans les transports

Gilbert Tyuienon et Charlot Salwaï, Premier ministre du Vanuatu.
Gilbert Tyuienon et Charlot Salwaï, Premier ministre du Vanuatu.

 

Dans le prolongement de la mission du président du gouvernement, en avril dernier, une délégation calédonienne conduite par Gilbert Tyuienon a effectué un déplacement au Vanuatu du 28 au 30 septembre sur le thème des transports. Les pistes de collaboration entre nos deux pays se précisent.

                                 

Le membre du gouvernement en charge des transports était accompagné par des représentants de la direction de l’Aviation civile et de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI). La délégation a été reçue le 29 septembre par le Premier ministre du Vanuatu, Charlot Salwaï, et le ministre des Infrastructures et des services publics, Jotham Napat. Les discussions se sont inscrites dans la continuité de celles amorcées en avril 2016 lors de la visite diplomatique conduite par le président du gouvernement, Philippe Germain.

Expertise calédonienne

Le Vanuatu a lancé de grands travaux pour son aéroport international à Port-Vila. Sont également en ligne de mire les aérodromes de Tana, de Luganville à Santo, de Malekula, de Pentecôte… L’expertise de la Nouvelle-Calédonie pour accompagner le pays dans ses projets aéronautiques est attendue. « Il y a une véritable confiance des autorités et des techniciens vanuatais dans le savoir-faire calédonien que ce soit au niveau de la réalisation des infrastructures ou de leur gestion », souligne Gilbert Tyuienon. Les chantiers du Vanuatu sont donc autant d’opportunités pour les entreprises calédoniennes du BTP.

Séance de travail entre techniciens le 30 septembre.
Séance de travail entre techniciens le 30 septembre.

 

Vers de nouvelles liaisons

La volonté de développer des liaisons aériennes directes entre Santo, Tana et Nouméa-La Tontouta s’est de nouveau exprimée de part et d’autre. Ce projet implique des discussions pour faire évoluer les droits de trafic aérien entre les deux pays. « Au-delà du Vanuatu, cela pourrait permettre d’ouvrir de nouvelles voies pour la Nouvelle-Calédonie vers d’autres pays de la région », poursuit le membre du gouvernement.

Par ailleurs, les interlocuteurs sont revenus sur les échanges possibles dans le domaine de la sécurité de l’aviation civile et des transports maritimes. Des discussions approfondies vont être lancées, notamment entre les services administratifs concernés.

Une mission en retour

Une mission des autorités vanuataises sur les transports devrait être organisée en Nouvelle-Calédonie. Ce déplacement pourrait comporter plusieurs séquences : à l’aéroport de La Tontouta avec la CCI, au gouvernement, ainsi qu’une rencontre avec les acteurs du secteur du BTP. En effet, le Vanuatu a montré son intérêt pour les entreprises calédoniennes en ce qui concerne ses futurs chantiers aéronautiques, mais aussi routiers.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur