Affluence aux rencontres de la sécurité

Philippe Germain, président du gouvernement et Thierry Lataste, haut-commissaire de la République se sont rendus aux Rencontre de la sécurité, vendredi 7 octobre.
Philippe Germain, président du gouvernement et Thierry Lataste, haut-commissaire de la République se sont rendus aux Rencontre de la sécurité, vendredi 7 octobre.

 

Les Rencontres de la sécurité ont eu lieu aujourd’hui, à la gare maritime de Nouméa. Organisées sous l’égide du Haut-commissariat, elles ont rassemblé les acteurs de ce secteur pour une journée de démonstrations et d’information à destination du public, et notamment des plus jeunes.

 

Policiers, gendarmes, douaniers, militaires, pompiers, agents des directions de la Sécurité civile et de la gestion des risques (DSCGR) et des Infrastructures, de la topographie et des transports terrestres (DITTT) du gouvernement, associations agréées de sécurité civile, acteurs de la sécurité routière, etc. Tous se sont mobilisés pour mettre en valeur leur savoir-faire.

Le haut-commissaire de la République, le président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et la 11e adjointe de la ville de Nouméa se sont rendus sur place, dans la matinée, pour saluer les nombreux professionnels présents. « Cette visite vise à reconnaître le travail accompli par l’ensemble des professionnels oeuvrant dans le secteur de la sécurité, a souligné le président Philippe Germain. En cette saison administrative des feux de forêt, je pense notamment aux sapeurs-pompiers que les jeunes auxiliaires de sécurité, actuellement en fin de formation, viendront épauler prochainement. »

Plus de quatre-vingt jeunes de 18 à 26 ans seront déployés à travers les différentes communes dans les prochains jours en tant qu’auxiliaires de sécurité.
Plus de quatre-vingt jeunes de 18 à 26 ans seront déployés à travers les différentes communes dans les prochains jours en tant qu’auxiliaires de sécurité.

 

Proximité

Très fréquentée par les scolaires, cette nouvelle édition des Rencontres de la sécurité a accueilli les élèves de plusieurs établissements de Nouméa, du grand Nouméa, et même de Canala. Sur place, ils ont pu découvrir, questionner, manipuler, tester, etc. Véritables acteurs de cette journée, ils pouvaient enfiler un casque de pompier, descendre du premier étage de la gare Maritime par une tyrolienne avec les agents du Groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux (GRIMP 988), simuler un accident de voiture à bord de l’installation « autochoc » de la DITTT ou encore circuler sur une piste d’éducation routière.

Des moyens ludiques et efficaces pour sensibiliser les scolaires – notamment aux dangers de la route -, toucher du doigt la réalité des métiers en lien avec la sécurité, et peut être, susciter des vocations !

 

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur