Pouembout : « un lycée ancré dans l’histoire »

Le lycée agricole et général Michel Rocard a été inauguré par la ministre, jeudi 27 octobre 2016.
Le lycée agricole et général Michel Rocard a été inauguré par la ministre, jeudi 27 octobre 2016.

 

La ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement et de la recherche, Najat Vallaud Belkacem, poursuit ses visites dans les établissements scolaires de Nouvelle-Calédonie. Jeudi, après la visite du lycée du Mont-Dore, elle s’est rendue en province Nord pour l’inauguration de celui de Pouembout, désormais baptisé « Lycée agricole et général Michel Rocard ».

 

Premier ministre sous lequel la réalisation de cet établissement avait été décidée, Michel Rocard est désormais lié à jamais au lycée de Pouembout. Une plaque commémorative a été dévoilée jeudi 28 octobre par la ministre de l’Éducation nationale, en présence notamment des présidents du gouvernement et de la province Nord, et du grand chef du district de Poindah.

« Le Lycée de Pouembout, c’est d’abord un lycée ancré dans l’histoire calédonienne comme le lycée agricole de Nouvelle-Calédonie, a rappelé Philippe Germain. La volonté de construire deux lycées, l’un au Mont-Dore et l’autre à Pouembout (…) est l’expression d’une volonté politique de rééquilibrage entre la province Sud et la province Nord. (…) Je souhaite que cet établissement devienne un lieu de rencontre du rural et de l’urbain, et des enfants de tout le Pays. »

Créé en 1992, ce lycée accueille aujourd’hui 540 élèves. Avec une offre de formations en constante évolution et un développement soutenu de son infrastructure, il en vise 950 d’ici à 2018. Cette année, un réfectoire et un bâtiment de sept salles de cours ont vu le jour. A la rentrée prochaine, trois bâtiments d’internat et un deuxième bâtiment pédagogique entreront en fonction. Puis, en 2018, des plateaux techniques nécessaires à l’enseignement professionnel seront livrés. Le lycée Michel Rocard comptera alors 15 000 m2 de bâtiments. « Ça va être tellement grand que ça semble un village », s’est étonnée la ministre en découvrant la maquette du projet final. « Je suis très heureuse d’avoir pu être présente pour l’inauguration et la nouvelle dénomination de cette extension du lycée de Pouembout, qui restera dans l’histoire. D’abord parce qu’on lui donne le nom de Michel Rocard, qui est un nom profondément entremêlé à l’histoire de la Nouvelle-Calédonie, et puis ensuite parce que cette extension du lycée est très ambitieuse. C’est un très beau projet pour lequel je me suis beaucoup battue. »

L’État, qui finance ce projet à hauteur de 5,7 milliards de francs, s’est en effet engagé à l’accompagner « à travers des créations des postes d’enseignants et de surveillants », comme l’a annoncé Najat Vallaud Belkacem après la signature du protocole d’accord avec le gouvernement, ce mercredi 26 octobre.

 

Une antenne de l’Université à Koné

À la suite de la pose de la première pierre du pôle technologique et numérique de l’Université de la Nouvelle-Calédonie mercredi, la ministre a également annoncé l’ouverture d’une antenne Nord de l’Université : « À Koné, les cours seront pour partie présentiels – il y aura des enseignants-chercheurs – et pour partie numérique, avec de l’enseignement à distance, grâce précisément au pôle technologique et numérique qui va notamment disposer d’un grand studio télé dans lequel les enseignants-chercheurs enregistreront leurs cours qui pourront être diffusés ici. »

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur