Séduite par la jeunesse calédonienne

Najat Vallaud Belkacem aux côtés des élèves du lycée Escoffier, membres du conseil lycéen du Congrès.
Najat Vallaud Belkacem aux côtés des élèves du lycée Escoffier, membres du conseil lycéen du Congrès.

 

Après une visite d’un peu plus de trois jours en Nouvelle-Calédonie, la ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, Najat Vallaud-Belkacem, a dressé un bilan enthousiaste de son séjour.

 

Ce qu’elle retiendra avant tout de cette rencontre calédonienne, c’est « la jeunesse palpitante, attachée à ses racines, courageuse, désireuse et déterminée à réussir », a-t-elle déclaré. « Je repars avec le sentiment que les autorités ont fait de l’éducation une priorité, ce que traduit notamment le projet éducatif, et je trouve que c’est assez remarquable. »

Le protocole d’accord signé mercredi entre la Nouvelle-Calédonie et l’État pour la mise en œuvre du projet éducatif calédonien illustre aussi « l’effort important de l’État », a souligné Najat Vallaud-Belkacem.

« Bluffée par la chaleur de l’accueil »

En effet, en complément du concours global annuel de 51 milliards de francs, l’État a financé la construction, l’extension et l’équipement des lycées de Pouembout et du Mont-Dore à hauteur de 11,4 milliards de francs, auxquels s’ajoutent 824 millions de francs par an d’apport en fonctionnement. Par la voie de sa ministre, il s’est aussi engagé à augmenter de 60 millions de francs la dotation annuelle en faveur de l’Université de la Nouvelle-Calédonie pour soutenir le pôle technologique et numérique, dont la première pierre vient d’être posée. Soixante-quinze emplois nouveaux seront également créés : « Il s’agira de postes d’enseignants, de surveillants, d’infirmiers et de postes en faveur du développement des langues et cultures kanak. »

« Bluffée par la chaleur de l’accueil des Calédoniens », la ministre a regagné Paris vendredi soir.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur