Accord FRANZ : le point annuel des partenaires

La réunion des partenaires de l’accord FRANZ a rassemblé des délégations venues de France, d’Australie, de Nouvelle-Zélande et de Fidji.

 

Lundi 14 et mardi 15 novembre, Nouméa accueille la réunion annuelle des partenaires de l’accord France-Australie-Nouvelle-Zélande (FRANZ), dont la France assure actuellement la présidence. L’ouverture de cette rencontre a eu lieu en présence du président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, Philippe Germain.

 

Signé en 1992, l’accord FRANZ institue une coopération de la France, de l’Australie et de la Nouvelle- Zélande au profit des États insulaires du Pacifique victimes de catastrophes naturelles majeures.
Cet accord tripartite est le cadre de référence du dispositif de coopération qui a pour objet de coordonner et de rationnaliser l’aide civile et militaire destinée aux États et territoires touchés. Chaque fin d’année, une rencontre des partenaires de la convention est organisée par le pays qui en assure la présidence pour deux ans.

« FRANZ constitue un accord opérationnel et pragmatique de coopération, qui démontre chaque année son efficacité et son impérieuse nécessité dans une région comme la nôtre, marquée par les évènements climatiques », a souligné Philippe Germain. Des propos qui, au lendemain du séisme et du tsunami qui ont touché la Nouvelle-Zélande, ont pris tout leur sens parmi l’assistance.

La Nouvelle-Calédonie, partenaire

« Cette coopération fait appel à la solidarité qui est une valeur océanienne. C’est donc dans le cadre de cette solidarité, à la fois régionale et internationale, que le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie participe à l’effort de coopération. C’est un honneur, une opportunité exceptionnelle d’intégration de notre collectivité dans l’environnement régionale, mais c’est aussi une nouvelle responsabilité. C’est pourquoi des efforts sont faits, avec le soutien de l’État, pour développer notre Sécurité civile avec l’objectif d’obtenir, à moyen terme, des habilitations du bureau des affaires humanitaires des Nations Unies. »

Après sa contribution en 2015, pour la coordination et l’acheminement de l’aide humanitaire vers le Vanuatu suite au passage du cyclone Pam, la Nouvelle-Calédonie entend ainsi participer activement à la coopération FRANZ.

Philippe Germain a prononcé un discours pour l’ouverture de la réunion annuelle des partenaires de l'accord FRANZ.
Philippe Germain a prononcé un discours pour l’ouverture de la réunion annuelle des partenaires de l’accord FRANZ.

 

Depuis 1992, de nombreuses opérations d’assistance ont été menées dans le cadre de l’accord FRANZ : assistance suite à la sécheresse et à des tsunamis en Papouasie-Nouvelle-Guinée (1998), cyclone Kina et inondations aux Îles Fidji (2003), cyclone Zoe aux îles Salomon (2003), cyclone Heta à Niue (2004), cyclones Ivy (2004), Vania et Atu (2010) au Vanuatu, à Fidji en 2012, à Tonga en 2013, au Vanuatu en mars 2015 (cyclone Pam) et en février dernier à Fidji (cyclone Winston).

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur