Lifou sur la voie du numérique

Après la signature de la convention « Case numérique », le local de l’association AJI a été inauguré, mercredi 16 novembre, par Philippe Dunoyer et Hmeleue Lawi.

 

À l’occasion d’un déplacement à Lifou, le membre du gouvernement en charge du développement numérique, Philippe Dunoyer, a inauguré le local de l’association AJI (association jeunesse informatique). Cet espace public numérique qui offre aux habitants de Drehu un accès aux outils et usages numériques est désormais candidat au label du gouvernement « Case numérique ».

 

Depuis sa création en 1999, AJI a permis à de nombreux habitants de Lifou de s’initier à l’informatique et à Internet. D’abord installée dans un petit faré de la province des Îles Loyauté, l’association a ensuite pris ses quartiers dans la salle informatique du collège Havila, avant de rejoindre un spacieux local rénové qu’elle partage avec d’autres associations de l’île, à Luecila. Présidée par Hmeleue Lawi, le directeur du collège Havila, et dirigée par Michel Oroffino qui enseigne l’informatique dans cet établissement, l’association compte une salariée, Kamen, et s’appuie sur un réseau de bénévoles. À l’origine du premier espace public numérique drehu, AJI a progressivement diversifié ses offres en créant des modules de formation, d’accompagnement, etc. Elle est aussi porteuse du projet « Cyber tribu » dont l’objectif est d’amener Internet au cœur des tribus pour permettre au plus grand nombre d’y accéder. Dernièrement, sa salariée s’est aussi formée pour créer, au sein du local, un Point Information Jeunesse.

L’équipe de l’AJI, Philippe Dunoyer et la cellule Éconum du gouvernement, le directeur général de l’OPT et le représentant de l’État.
L’équipe de l’AJI, Philippe Dunoyer et la cellule Éconum du gouvernement, le directeur général de l’OPT et le représentant de l’État.

« Des initiatives remarquables »

« C’est pour le caractère innovant et dynamique de cette association aux initiatives remarquables que le gouvernement a choisi de l’inscrire dans le programme « Case numérique » », explique Philippe Dunoyer. À la clé : la signature d’une convention engageant AJI dans la démarche Case numérique, et l’attribution d’une subvention de 3,5 millions francs pour l’achat d’équipements.

Affirmant sa volonté d’accompagner les initiatives locales, le gouvernement contribue ainsi à « lutter contre la fracture numérique, mais aussi pédagogique, qui constitue l’un de ses objectifs prioritaires, souligne Philippe Dunoyer. Malgré la double insularité dont elle est parfois victime, Lifou peut maintenant s’enorgueillir d’être à la pointe du développement ! »

Label « Case numérique »

Le label « Case numérique » créé par le gouvernement vise à dessiner à l’échelle du pays un réseau d’espaces publics numériques (EPN) offrant une qualité de service homogène, et s’adaptant aux contextes économiques, sociaux et culturels de leur lieu d’implantation. Pour obtenir ce label, les EPN doivent avoir un animateur, proposer des ateliers pratiques et dispenser des formations (utilisation d’un ordinateur et des logiciels de bureautique, navigation internet, réalisation de démarches administratives en ligne, etc.). La cellule Économie numérique du gouvernement (Éconum) a finalisé un guide pour les porteurs de projets qui souhaitent être labellisés. Elle peut les épauler dans leur démarche et leur proposer son expertise. Après Poya, Hienghène ou encore, Kaméré, l’EPN de Lifou, porté par AJI, a fait, à travers la signature de convention avec le gouvernement, son premier pas dans cette démarche vers la labellisation « Case numérique ».

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur