Philippe Germain au Sommet de la francophonie

Le 16e Sommet de la francophonie se déroulera à Madagascar.
Le 16e Sommet de la francophonie se déroulera à Madagascar.

 

Le président du gouvernement participera le 26 novembre au 16e Sommet de la francophonie à l’invitation de François Hollande. L’adhésion de la Nouvelle-Calédonie à l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) devrait être actée pendant cette rencontre.

 

Dans un courrier en date du 27 juin 2016, Philippe Germain et Bernard Deladrière, membre du gouvernement en charge de la francophonie, exprimaient formellement la volonté de la Nouvelle-Calédonie d’adhérer à l’OIF en tant que membre associé. Demande à laquelle le comité ad hoc de l’organisation internationale, réuni le 29 septembre dernier à Paris, a répondu de manière très favorable. Il a été décidé de recommander aux chefs d’État et de gouvernement des pays membres d’entériner cette admission.
L’entrée de la Nouvelle-Calédonie sera à l’ordre du jour du prochain Sommet de la francophonie qui se tiendra les 26 et 27 novembre à Antananarivo, la capitale de Madagascar. Dans cette perspective, le Président de la République, François Hollande, a invité le président Germain à l’accompagner en prenant part à la délégation française.

Vecteur de la francophonie en Océanie

« Cette démarche initiée depuis plusieurs mois, en concertation avec Bernard Deladrière, s’inscrit directement dans la dynamique d’intégration régionale et internationale de la Nouvelle-Calédonie prévue par l’Accord de Nouméa », rappelle le président du gouvernement. Elle serait ainsi la second île océanienne, après le Vanuatu, à rejoindre les rangs de la prestigieuse organisation aux côtés de quatre-vingt autres pays. L’occasion pour la Nouvelle-Calédonie – à l’image d’autres territoires non souverains (Québec, Wallonie-Bruxelles, Nouveau-Brunswick, etc.) – de devenir un vecteur de la francophonie et de ses valeurs comme les droits de l’Homme, dans sa région, l’Océanie. Cette adhésion permettra aussi de s’appuyer sur un ensemble de programmes et d’outils pour une meilleure action en faveur de la francophonie sur le territoire, en accord étroit avec la France, premier partenaire de l’OIF.

Ouverture internationale

Après avoir accédé au statut de membre à part entière au Forum des Îles du Pacifique en septembre, la Nouvelle-Calédonie a obtenu un siège, sans voix délibérative, au comité régional du Pacifique occidental de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le mois suivant. Son adhésion en tant que membre associé de l’OIF lui apportera une autre dimension. Elle constitue une nouvelle étape très importante cette année dans le processus d’ouverture internationale du territoire.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur