Clap de fin pour le Carrefour des arts

Du 17 au 22 novembre, le Carrefour des arts a permis aux élèves de se produire sur la scène du centre culturel Tjibaou. Ici, un chant proposé par une classe d’Ouvéa.
Du 17 au 22 novembre, le Carrefour des arts a permis aux élèves de se produire sur la scène du centre culturel Tjibaou. Ici, un chant proposé par une classe d’Ouvéa.

 

La quatorzième édition du Carrefour des arts s’est achevée mardi 22 novembre à l’occasion d’une soirée officielle au centre culturel Tjibaou. Cette manifestation organisée par la direction de l’Enseignement de la Nouvelle-Calédonie aura permis à 40 classes des écoles primaires publiques des trois provinces de démontrer l’étendue de leurs talents.

 

« Cet événement est devenu un rendez-vous annuel incontournable pour toutes les écoles primaires publiques », explique Yolande Verlaguet, directrice de l’Enseignement en Nouvelle-Calédonie (DENC). Pendant deux semaines de répétition puis de spectacle, le Carrefour des arts a en effet une nouvelle fois permis aux élèves de se retrouver et d’échanger autour d’activités artistiques. Chant, théâtre, musique, contes… Du 17 au 22 novembre, les classes se sont succédé sur les planches de la salle Sisia du centre culturel Tjibaou pour présenter leurs créations devant un public majoritairement composé d’élèves et de parents.

Valoriser le travail des classes

« Les objectifs de cet évènement sont multiples, poursuit Yolande Verlaguet. Donner la possibilité aux élèves de situer leur prestation dans un cadre culturel prestigieux, sensibiliser les élèves, les enseignants et les parents aux différentes formes de l’art, construire une culture commune à l’école, permettre des rencontres et favoriser le vivre ensemble, etc. » Autant d’objectifs en lien avec le projet éducatif de la Nouvelle-Calédonie qui prévoit notamment le développement des classes à projet artistique et culturel (PAC), de la francophonie, des chorales ou encore du cinéma, à l’école.

Hélène Iékawé, membre du gouvernement en charge de l’enseignement, et Guillaume Soulard, directeur artistique et culturel du centre culturel Tjibaou.

Encourager les talents

Point d’orgue de la manifestation, la soirée de clôture du Carrefour des arts s’est déroulée le mardi 22 novembre, en présence d’Hélène Iékawé, membre du gouvernement en charge notamment de l’enseignement. « Ce moment met en lumière le travail de l’ensemble des personnels : enseignants, conseillers pédagogiques, inspecteurs, etc. Il illustre aussi l’accompagnement des familles et, surtout, les multiples talents des enfants dont on peut être fiers et admiratifs », a-t-elle déclaré. Une promesse tenue, puisque le spectacle présenté ce soir-là, poétique, amusant et parfois même émouvant, a été largement plébiscité par le public.

 

Le centre culturel Tjibaou a mis la salle Sisia et son plateau technique à la disposition des écoles pour les répétitions et les spectacles.

 

Musical’École

Après le Carrefour des arts, place à la musique ! La DENC et le centre culturel Tjibaou organisent, les 24 et 25 novembre, la cinquième édition de Musical’École. Cette manifestation permet à 1 300 élèves des écoles primaires publiques impliqués dans un projet musical de se produire sur la scène de la salle Sisia devant environ 600 élèves spectateurs.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur