Airbus et Aircalin, main dans la main

Bernard Deladrière (au centre), président du conseil d’administration d’Aircalin et membre du gouvernement, Didier Tappero (à droite), directeur général d’Aircalin, et Christopher Buckley (à gauche), vice-président exécutif d’Airbus.
Bernard Deladrière (au centre), président du conseil d’administration d’Aircalin et membre du gouvernement, Didier Tappero (à droite), directeur général d’Aircalin, et Christopher Buckley (à gauche), vice-président exécutif d’Airbus.

 

La compagnie Aircalin a signé, mardi 29 novembre, une lettre d’intention relative à la commande, auprès de l’avionneur français Airbus, de quatre nouveaux appareils.

 

Après deux années d’un long processus de sélection, la compagnie à l’hibiscus a annoncé le renouvellement de sa flotte par quatre appareils neufs de nouvelle génération. A partir de 2019, les deux A330 (avions long-courriers) et les deux A320 (avions moyen-courriers) d’Aircalin cèderont leur place dans le ciel calédonien à des versions plus récentes : deux A330neo* et deux A320neo. Plus performants et confortables pour les passagers, ces avions devraient permettre d’améliorer le modèle économique d’Aircalin. « La compagnie s’engage maintenant dans une étape stratégique pour son avenir, puisqu’il en va de sa rentabilité et sa compétitivité », a souligné Bernard Deladrière, président du conseil d’administration
d’Aircalin et membre du gouvernement.

Rendu nécessaire de part le vieillissement des appareils (14 ans en moyenne), ce renouvellement de la flotte s’inscrit en effet dans une démarche globale, liée à l’évolution des marchés, à la stratégie de l’entreprise, mais aussi à celle de la Nouvelle-Calédonie en matière de continuité territoriale et de développement touristique.

Performances et économies

Avec des capacités en sièges plus importantes, de meilleures performances techniques et des coûts de maintenance et de carburant réduits, ces nouveaux appareils répondent aussi à une volonté de maîtrise budgétaire et de progression de la compétitivité. Moins gourmands en carburant que leurs aînés grâce à un aérodynamisme amélioré et à leurs moteurs de nouvelle génération, ces appareils seront également plus respectueux de l’environnement.

« En renouvelant sa flotte avec l’A320neo et l’A330neo, Aircalin répond aux ambitions touristiques de la Nouvelle-Calédonie et va permettre à ses passagers de voyager dans les meilleures conditions de confort, tout en réduisant ses coûts opérationnels », a conclu Didier Tappero, le directeur général de la compagnie.

*« neo » pour new option engine.

Financement

Le renouvellement de la flotte devrait être financé à 25 % par Aircalin (autofinancement), à 50 % par emprunt auprès des banques et à 25 % par la défiscalisation nationale. Un dossier en ce sens a été déposé au ministère des Finances.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur