La Calédonie s’ouvre à la Chine

Philippe Germain et le vice-président de l’APCAE, Xie Yuan, se sont entretenus au gouvernement le 1er décembre.
Philippe Germain et le vice-président de l’APCAE, Xie Yuan, se sont entretenus au gouvernement le 1er décembre.

 

Le président du gouvernement a reçu jeudi une délégation de l’Association du peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger (APCAE) conduite par son vice-président, Xie Yuan. Le développement des relations et des échanges touristiques entre la Chine et la Nouvelle-Calédonie a été au cœur de cette rencontre.

À l’initiative de l’association d’amitié sino-calédonienne récemment créée, l’APCAE est en visite pour la première fois en Nouvelle-Calédonie jusqu’au 2 décembre. Cette association qui existe depuis plus de 60 ans et qui travaille en étroite collaboration avec le gouvernement du pays, a permis la réalisation de très nombreux jumelages entre villes chinoises et françaises, ainsi que le développement des relations entre la Chine et la Polynésie française.

Accueil de touristes chinois

La venue de cette délégation « tombe vraiment à point nommé », a souligné le président du gouvernement. Et ce, à double titre. « La Nouvelle-Calédonie est dans une stratégie d’intégration et de construction de coopérations en Asie-Pacifique. Nous serons donc appelés à rencontrer les représentants de votre pays dans les différentes organisations régionales où la Chine est aussi présente », a indiqué Philippe Germain à Xie Yuan, vice-président de l’APCAE.

Par ailleurs, le gouvernement est en train de finaliser, avec le soutien de l’État, la démarche qui va permettre à la Nouvelle-Calédonie de devenir une destination touristique agréée par la Chine. « Cette initiative, prise il y environ un an, est indispensable pour permettre au peuple chinois de venir en vacances en Nouvelle-Calédonie et faciliter la délivrance de visas, a rappelé le président du gouvernement. Pour construire des liens, il faut commencer par faciliter la circulation des personnes. Nous avons eu un accord de principe des autorités chinoises et françaises. Il faut maintenant laisser le temps aux procédures administratives d’aboutir. » La Chine représente une manne touristique de plus d’une centaine de millions de voyageurs par an dans le monde, dont un million a séjourné en Australie en 2015. Des possibilités d’échanges entre professionnels calédoniens et chinois du secteur du tourisme ont été évoquées pendant cette rencontre afin de préparer au mieux l’accueil de cette future clientèle.

Pour conclure cet entretien cordial et fructueux, Xie Yuan – qui a le rang de vice-ministre d’État dans son pays – a invité le président du gouvernement à se rendre en Chine pour poursuivre ces premiers liens de travail. « Le développement des relations avec la Chine doit aboutir sur des échanges économiques », a affirmé Philippe Germain.

Un échange de cadeaux a eu lieu à l’issue de la rencontre qui a duré près d’une heure.
Un échange de cadeaux a eu lieu à l’issue de la rencontre qui a duré près d’une heure.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur