Élargissement du tiers payant

Déjà appliqué aux soins de longue maladie et de maternité, le tiers payant devrait être élargi à ceux liés à la chirurgie et à la maladie.
Déjà appliqué aux soins de longue maladie et de maternité, le tiers payant devrait être élargi à ceux liés à la chirurgie et à la maladie.

 

Le gouvernement a examiné une loi du pays visant à compléter la liste des soins pouvant faire l’objet du tiers payant. Elle concernerait les prestations liées à la maladie et à la chirurgie afin de faciliter l’accès aux soins pour les patients ne bénéficiant pas d’une couverture complémentaire.

« Le tiers payant est un mécanisme qui permet aux assurés d’être dispensés d’avance des frais, explique le porte-parole du gouvernement, Philippe Dunoyer. Ses modalités, clairement définies pour la longue maladie et la maternité, restaient à clarifier pour les risques maladie et chirurgie. Ce texte apporte donc une liste exhaustive des frais de soins pouvant donner lieu à cette dispense, et il sacralise le principe du tiers payant. »

Le tiers payant serait notamment étendu aux interruptions volontaires de grossesse, aux transports d’urgence, aux évacuations sanitaires, aux vaccins obligatoires ou fortement recommandés, à certains dépistages, aux contraceptifs hormonaux, aux dispositifs intra-utérins, aux frais de scanographie, d’imagerie par résonance magnétique, de soins délivrés dans les dispensaires, d’audioprothèse, d’optique, etc.

 

Extension du 100 %

Autre élément clé de ce projet de loi : l’extension de la liste des prestations remboursées à 100 % pour les nourrissons jusqu’à l’âge d’un mois, et pour les couples qui bénéficient d’une assistance médicale à la procréation (environ 240 couples par an en Nouvelle-Calédonie).

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur