Des travaux de curage à Thio, Canala et Kouaoua

Le Fonds Nickel a notamment pour mission de réhabiliter les sites dégradés par l’activité minière passée.
Le Fonds Nickel a notamment pour mission de réhabiliter les sites dégradés par l’activité minière passée.

 

Toutes les demandes présentées à l’ordre du jour du conseil d’administration du Fonds Nickel ont obtenu le feu vert de ses membres. Parmi elles, l’attribution de marchés pour d’importants travaux de curage des cours d’eau impactés par l’activité minière, et une aide exceptionnelle de solidarité à la commune de Houaïlou suite à la catastrophe du 22 novembre dernier.

 

Réuni ce mardi 3 janvier, le conseil d’administration du Fonds Nickel a approuvé l’attribution de deux marchés pour des travaux d’intervention sur la rivière Ouen Fémala (Nakéty, Canala) pour un montant de 33 millions de francs, ainsi que sur la rivière Kaviju (Kouaoua), pour un montant de 24 millions. Il s’agit de cours d’eau situés à proximité de centres miniers où les entreprises et les sous-traitants ont été lourdement frappés par la baisse d’activité ou la réorganisation des opérations.

« Outre le soutien à la profession durant cette période de crise, le Fonds Nickel poursuit également un Programme pluriannuel de réhabilitation (PPR) des zones dégradées par l’activité minière, lancé il y a quatre ans », rappelle le président du CA, Gilbert Tyuiénon. Dans ce cadre, et à l’issue des appels d’offres réglementaires, le conseil d’administration a confié à trois entreprises la réalisation d’importants travaux d’aménagement sur la rivière Tomuru (Thio), pour un montant supérieur à 150 millions de francs.

Solidarité avec Houaïlou

Suite à un courrier adressé par le maire de Houaïlou, Gilbert Tyuiénon a par ailleurs demandé qu’une aide exceptionnelle de 50 millions soit octroyée à la commune sinistrée par les glissements de terrain consécutifs aux intempéries du 22 novembre dernier. L’ensemble des membres du conseil d’administration ont validé la proposition. Cette somme permettra à la commune de financer les opérations nécessaires de curage et de stabilisation. Elle vient en complément d’une aide d’un même montant votée par le Congrès la semaine dernière.

Le prochain CA du Fonds Nickel se tiendra aux alentours du 15 février.

Un plan global de soutien

Le Fonds Nickel est un établissement public qui a notamment pour mission de réhabiliter les sites dégradés par l’activité minière passée et de soutenir, en période de crise, les entreprises du secteur en difficultés. Son intervention a été déclenchée après l’arrêté du gouvernement déclarant le secteur du nickel en crise en février dernier. Elle fait partie d’un plan global de soutien, présenté le 8 mars par Philippe Germain, qui comprend également un programme prévisionnel des exportations.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur