Un chef étoilé pour relancer le pôle restauration de l’EFPA

 

Christophe Lange, chef du Lézard home, Jean-Christophe Cardeilhac, directeur de l’EFPA, Michel Sarran, invité d’honneur de « Goût du Chef ».

 

Le chef Michel Sarran est l’invité d’honneur de « Goût du Chef », un événement culinaire organisé par l’EFPA (Établissement de Formation Professionnelle des Adultes) du 6 au 10 février. Objectifs : valoriser les produits et les savoir-faire calédoniens et donner le coup d’envoi de la reconstruction du pôle hôtellerie-tourisme-restauration de l’établissement.

Depuis 1990, l’EFPA forme les demandeurs d’emploi et les salariés dans les secteurs de l’industrie, du transport logistique et de l’hôtellerie-tourisme-restauration. Pour cela, l’établissement s’appuyait jusqu’en 2015 sur un plateau technique culinaire situé à l’hôtel Le Surf, à l’Anse-Vata. « La fermeture de cet hôtel nous a contraints à nous recentrer sur nos installations de Bourail et de Nouville », raconte Jean-Christophe Cardeilhac, directeur de l’EFPA. Fin 2016, le conseil d’administration valide la décision de faire du site de Nouville le lieu d’implantation du futur plateau de formation en restauration.

Un pôle de formation ouvert aux professionnels

« L’évènement « Goût du Chef » marque le lancement de ce pôle », poursuit le directeur de l’EFPA. L’idée : « Faire venir un chef renommé afin qu’il travaille avec les stagiaires du dispositif SPOT (Ndlr – voir encadré) et les formateurs de l’établissement, mais aussi avec les professionnels du secteur et le grand public calédonien. »

Honoré de deux étoiles au guide Michelin et médiatisé par M6 dans l’émission Top chef, Michel Sarran a accepté de consacrer une semaine de son emploi du temps chargé à cet évènement organisé par l’EFPA, en partenariat avec l’association des chefs calédoniens, Les Toqués du Caillou. « Le projet m’a séduit, confie-t-il. J’aime échanger sur mon métier, transmettre… Je ne suis pas là pour juger, mais pour partager et découvrir. Et je dois dire que depuis mon arrivée, je suis très touché par la gentillesse des gens, l’accueil qu’on m’a fait et l’implication des stagiaires. »

Côtoyer l’excellence

Disponible et pédagogue, le chef toulousain a ainsi partagé la cuisine de l’EFPA avec une quinzaine de stagiaires, plusieurs chefs calédoniens et douze particuliers chanceux, retenus à l’issue d’un tirage au sort.

« À travers cette semaine, nous poursuivons plusieurs objectifs, détaille Jean-Christophe Cardeilhac. Permettre aux publics – stagiaires, formateurs, professionnels, particuliers – de côtoyer l’excellence, valoriser le terroir calédonien, mais aussi créer des passerelles avec le secteur professionnel. »

Un évènement multi-facettes dont la vocation est aussi de se pérenniser : rendez-vous donc l’année prochaine, avec un autre chef !

SPOT : un dispositif préparatoire à l’emploi et/ou à une formation qualifiante

Dans le cadre du développement des pôles d’excellence sectoriels destinés à porter la réforme de la formation professionnelle en Nouvelle-Calédonie, l’EFPA a été identifié comme établissement support d’un pôle d’excellence dans le domaine de l’insertion professionnelle. La mission de ce pôle est d’accueillir des publics en difficulté en vue de leur offrir un accès à la formation continue, voire à un premier niveau d’emploi. Ce pôle préparatoire ne cible pas un ou plusieurs métiers ; il permet d’alimenter les formations pré-qualifiantes ou qualifiantes des autres pôles d’excellence sectoriels, ou conduit directement à l’emploi.

Fabien Muchuitti, formateur cuisine à l’EFPA :
« Michel Sarran est un chef accessible, humble, communicant. Il joue le jeu et fait l’effort de se mettre à la portée des publics qu’il rencontre. Sa venue est enrichissante, il faudra renouveler l’expérience. »

 

Marcel, stagiaire du dispositif SPOT de l’EFPA :
« Je découvre la cuisine avec ce grand chef, comment couper les légumes, le poisson, etc. Je le trouve exigeant et aussi très adroit, ça me donne envie de continuer. »

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur