Le lycée du Mont-Dore fait sa rentrée

 

À journée exceptionnelle, comité d’accueil exceptionnel pour les lycéens du Mont-Dore.

 

En ce lundi de rentrée scolaire, le président du gouvernement a partagé ce moment particulier avec les élèves du nouveau lycée polyvalent du Mont-Dore.

Lundi 13 février, 8 h 30. Les premiers lycéens de la commune du Mont-Dore ont franchi les grilles de l’établissement flambant neuf et sont rassemblés dans la cour, visiblement un peu impressionnés. Après le mot de bienvenue de leur proviseur, Gabriel Loaec, c’est au tour de Philippe Germain, de s’adresser à eux : « Ce lycée est un bel outil. Il est à votre disposition pour permettre votre réussite. Vous êtes dans la dernière ligne droite, celle qui va vous amener vers votre carrière professionnelle et où vous allez devoir faire des choix en matière de filières. L’ensemble des équipes d’enseignement et les pouvoirs publics sont derrière vous pour vous aider. » Le président du gouvernement était accompagné du député de la 2nde circonscription Philippe Gomès, du maire du Mont-Dore Éric Gay et du vice-recteur Jean-Charles Ringard-Flament. « Toutes ces personnes ont contribué à la réussite de ce très beau projet », lance le proviseur à ses élèves.

Double rentrée

Le chantier achevé en temps et en heure, la rentrée scolaire a pu se dérouler normalement. Très vite, les élèves rejoignent les salles de cours en compagnie de leurs professeurs principaux. « Aujourd’hui, nous accueillons les classes d’enseignement  général et une classe d’enseignement technologique. Des activités ont été prévues et une partie de l’équipe pédagogique viendra aussi donner un coup de main. Demain, les élèves du professionnel feront leur rentrée », précise Gabriel Loaec. Soit environ 370 élèves au total pour cette année, issus des collèges de Yaté, Plum, Boulari et Normandie. Fruit d’une volonté politique calédonienne, « ce projet a nécessité de convaincre l’État et a été discuté au cours de trois comités des signataires de l’Accord de Nouméa », rappelle Éric Gay. « Je félicite les entreprises qui ont participé à la construction de cette belle œuvre architecturale et le vice-rectorat qui a su être à l’écoute dans le choix des filières proposées », ajoute le maire de la commune. Avec une capacité, à terme, de près de 800 places, le lycée polyvalent du Mont-Dore offre notamment de nouvelles filières de CAP, de baccalauréats professionnels et de BTS dans les secteurs de l’environnement et du numérique. « Cet établissement  permet de désenclaver le sud de la Nouvelle-Calédonie, du Mont-Dore à Yaté, et propose un panel de formations important pour la jeunesse. À l’image de ce lycée, le projet éducatif – qui fait lui aussi sa rentrée en 2017 – a été façonné pour favoriser la réussite de tous les élèves en fonction de leurs aspirations et de leurs compétences », souligne le président du gouvernement.  

Le même jour, Philippe Germain a participé à la cérémonie d’accueil des étudiants en première année de BTS et en classes préparatoires littéraires du lycée Lapérouse.

Le même jour, Philippe Germain a participé à la cérémonie d’accueil des étudiants en première année de BTS et en classes préparatoires littéraires du lycée Lapérouse.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur