Année record pour le tourisme

Les paysages calédoniens ont attiré 115 676 visiteurs en 2016 (© Martial Dosdane).

 

La barre des 115 000 visiteurs a été dépassée en 2016 ! Dans une période économique morose, le secteur touristique calédonien poursuit sa progression et s’impose comme un relais de croissance incontournable.

 

Après un excellent cru 2015, la tendance se confirme en 2016 avec 115 676 touristes venus découvrir la Nouvelle-Calédonie, soit une augmentation de 1,5 % selon les chiffres publiés par l’Isee* (Institut de la statistique et des études économiques). Cette croissance est portée par la hausse du nombre de touristes australiens (+ 9 %), néo-zélandais (+ 7,2 %) et japonais (+ 5,5 %) « qui sont les trois marchés ciblés prioritairement par Nouvelle-Calédonie Tourisme Point Sud (NCTPS) et ses partenaires, et pour lesquels nous avons mis en œuvre des actions concertées », souligne Julie Laronde, directrice adjointe du GIE tourisme de la province Sud. Fin 2013, un mode de gestion collaboratif a en effet été privilégié par le biais des « contrats de destination ». Cet outil réunit tous les acteurs concernés – les trois GIE provinciaux, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, les transporteurs aériens, les hôteliers et les agences de tourisme en lien avec les tour-opérateurs – autour d’objectifs communs et chiffrés en matière de fréquentation pour lesquels chacun s’engage à apporter des moyens précis. Aircalin a par exemple créé un tarif préférentiel pour la clientèle touristique. Par ailleurs, la compagnie a ouvert la ligne Melbourne avec le soutien financier du gouvernement.  Air Calédonie s’est aussi engagé à réserver des sièges pour les visiteurs étrangers à destination des îles. De leur côté, les hôteliers doivent proposer des offres compétitives de séjour. « Les partenaires professionnels se réunissent tous les mois pour faire un point sur les actions en cours, les évaluer et procéder à des ajustements si nécessaire », précise Julie Laronde.

Promotion internationale concertée

En parallèle, pour séduire les touristes potentiels, la promotion internationale de la destination Nouvelle-Calédonie est assurée par NCTPS. En 2016, le GIE a lancé des campagnes de communication ciblées et innovantes comme « Meet your neighbours «  (« Rencontrez vos voisins », ndlr), un dispositif d’affichage sur les bus et dans les aéroports australiens et néo-zélandais pour faire prendre conscience à nos voisins de leur proximité avec la Nouvelle-Calédonie.  La campagne « Nouvelle-Calédonie, nouvelle dimension » a quant à elle touché les Métropolitains dans le métro ou via leurs smartphones. À l’occasion de salons, NCTPS a utilisé la réalité virtuelle avec des vidéos à 360 ° pour immerger les touristes et les agents de voyage dans des paysages calédoniens emblématiques. En parallèle, la nouvelle vitrine du pays sur Internet –www.newcaledonia.travel – a vu le jour, accompagné par un large panel d’actions digitales pour ancrer la Nouvelle-Calédonie sur la toile et les réseaux sociaux. Toutes ces opérations sont élaborées en concertation avec les deux autres GIE – Destination Îles Loyauté et Tourisme province Nord – et l’industrie touristique locale.

Lancés par le gouvernement et les trois provinces, les Ateliers du tourisme ont abouti en décembre 2016 à la définition d’une stratégie à l’échelle du pays qui va dans le sens de cette dynamique. Une des préconisations est la création d’une agence de développement touristique qui associera la Nouvelle-Calédonie et les institutions provinciales afin de donner une cohérence encore plus forte aux actions territoriales. « C’est une véritable demande des professionnels du secteur », lance la directrice adjointe de NCTPS. La promotion touristique de la Nouvelle-Calédonie devra se poursuivre et se renforcer pour atteindre les objectifs fixés par le nouveau schéma de développement touristique de 200 000 touristes et 1 200 000 croisiéristes à l’horizon 2025.

Le tourisme de croisière poursuit lui aussi sa progression. En 2016, plus de 500 000 croisiéristes ont accosté en Nouvelle-Calédonie.

Le stand NCTPS sur la Nouvelle-Calédonie lors du salon annuel du tourisme au Japon.

Des touristes chinois en 2018

Sous l’impulsion du gouvernement et des trois provinces, un plan d’actions pour développer le tourisme avec la Chine est mis en œuvre. Il comprend par exemple l’organisation du séminaire « China ready » (« Prêts pour la Chine », ndlr), avec le soutien du gouvernement, les 9 et 10 mars en vue de sensibiliser les professionnels du tourisme aux attentes de cette nouvelle clientèle et de les inciter à se former. En juin, hôteliers, agences de tourisme, compagnies aériennes sont également invités à participer à des ateliers de travail à Shanghai et à Pékin. Les acteurs du tourisme calédonien pourront ainsi commencer à démarcher les tour-opérateurs. L’objectif est d’accueillir les premiers touristes chinois en 2018.

* Enquête passagers – décembre 2016 de l’Isee qui comptabilise le nombre de voyageurs qui ont atterri à l’aéroport de La Tontouta entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur