Troisième mandat pour Thierry Santa

Thierry Santa a siégé aux côtés des nouveaux membres du bureau.

 

Le renouvellement du Congrès de la Nouvelle-Calédonie a eu lieu mercredi 19 juillet. Les conseillers ont élu le président de l’institution, ainsi que les autres membres du bureau et des différentes commissions.

 

Dès le second tour, Thierry Santa, candidat de l’intergroupe (élus Calédonie ensemble, Rassemblement-LR et Mouvement populaire calédonien), a été réélu à la tête du Congrès. Très honoré, le président a indiqué qu’il exercerait son rôle « comme les années précédentes, avec la plus totale impartialité », dans une « volonté d’ouverture » et avec « responsabilité » en vue de la préparation de la sortie de l’Accord de Nouméa.

« Le Congrès doit participer à ce travail de construction et de réflexion », a poursuivi Thierry Santa en évoquant la tenue des prochains états généraux de l’avenir. Il a d’autre part annoncé l’organisation de réunions au Congrès « pour aboutir à l’élaboration du socle de la communauté de destin qui synthétisera nos valeurs communes, la définition de l’identité calédonienne, l’organisation institutionnelle future et la stratégie économique et minière partagée ».

Les autres scrutins

Les élus ont également procédé à l’élection des huit vice-présidents de l’institution, des deux secrétaires et des deux questeurs, puis au renouvellement de la commission permanente et des quatorze commissions intérieures.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur