Pierre Fairbank vice-champion du monde

Pierre Fairbank, un champion d’exception.

Comme l’an dernier lors des Paralympiques de Rio, Pierre Fairbank a décroché la médaille d’argent sur 800 m aux Championnats du monde d’athlétisme handisport qui se déroulent actuellement à Londres. Une énième énorme perf’…

 

Après deux médailles de bronze sur 200 et 400 m, le champion de handisport a encore propulsé son fauteuil vers des chronos ultra rapides, prenant la deuxième place de l’épreuve du 800 m derrière le Canadien Brent Lakatos. Une médaille d’argent dans sa discipline favorite où l’homme de Hienghène fait parler depuis longtemps son expérience et son incroyable résistance. Une médaille d’argent comme à Rio 2016 durant les Paralympiques où le Thaïlandais Pongsakorn Paeyo lui avait chipé l’or dans les derniers mètres. « Une fois je bats le Canadien, mais le Thaïlandais est devant. Une fois je bats le Thaïlandais mais le Canadien termine avant moi. J’aimerais bien un jour arriver à battre les deux à la fois », a-t-il déclaré après la course, sans se départir d’un sourire qu’on aimerait contagieux.

Nicolas Brignone la relève

À 45 ans (!), Pierre Fairbank, icône du sport calédonien, n’en finit plus d’étonner. Une belle satisfaction pour le gouvernement qui l’a toujours soutenu. Avec ces trois médailles, il a récolté la moitié de la moisson française depuis le début des Mondiaux de Londres. La médaille en argent sur le 800 m est sa vingtième, toutes compétitions internationales confondues.

Nicolas Brignone (28 ans) s’est lui classé septième sur le 400 m et sixième sur le 800 m après s’être qualifié in extremis pour la finale. La relève est presque assurée et Pierre s’en félicite. De son côté, Marcelin Walido a conclu le concours du javelot à la sixième place. On attend maintenant la performance de Rose Welepa au lancer du disque.

En compagnie de Nicolas Brignone, son dauphin calédonien.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur