Leçon de culture kanak pour les professeurs

 

Hélène Iékawé a donné le coup d’envoi de la formation des professeurs de collège à l’enseignement de la culture kanak.

 

Les enseignants des collèges publics et privés de Nouméa et du Grand Nouméa ont retrouvé les bancs de l’université, mercredi 23 août, pour une formation aux fondamentaux de la culture kanak. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet éducatif et de la réforme du collège.

Deux amphis ont été nécessaires pour accueillir les quelque 500 professeurs convoqués à cette première session de formation organisée par le vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie.

Place des langues et de la culture kanak dans le projet éducatif et la réforme du collège, présentation du guide pédagogique des éléments fondamentaux de la culture kanak, exemples de thématiques interdisciplinaires… En deux heures, ce cours magistral a permis aux professeurs de faire le tour de ce sujet dont l’enseignement est déjà obligatoire depuis février en sixième, en seconde et en première année de CAP. Puis dans les autres classes dès la rentrée prochaine, à raison d’une heure toutes les deux semaines.

« Cet enseignement est constitutif de l’une des quatre ambitions du projet éducatif de la Nouvelle-Calédonie, qui vise à donner une identité calédonienne à notre école », a rappelé Hélène Iekawé, membre du gouvernement en charge de l’enseignement.

La même formation sera dispensée dans les prochaines semaines aux enseignants du Nord, puis des îles Loyauté.

L’amphi 400 a accueilli les professeurs des collèges de Nouméa. Ceux de Païta, de Dumbéa et du Mont-Dore ont investi l’amphi 200.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur