Le marché de gros prend du poids

La Chambre d’agriculture de Nouvelle-Calédonie assure la gestion du site du marché de gros de Ducos (© CANC).

 

Grâce à l’action du gouvernement, le marché de gros de Ducos va accueillir deux opérateurs supplémentaires : la coopérative agricole Coop 1 et la société La Fruitière. Celles-ci vont construire sur le site deux docks d’entreposage de fruits et légumes. Une bonne nouvelle pour l’approvisionnement des consommateurs en produits frais.

 

Après la loi du pays sur les baux ruraux sur foncier privé et des mesures d’incitation fiscale, la création de l’Interprofession fruits et légumes, l’officialisation des signes de qualité et la nouvelle réglementation des produits phytosanitaires à usage agricole, le gouvernement poursuit son accompagnement de la politique publique agricole provinciale (PPAP), dont l’objectif principal est d’augmenter l’autosuffisance alimentaire du pays.

Dans l’enceinte du marché de gros, situé à Ducos, la Nouvelle-Calédonie dispose de deux emplacements disponibles. Lors de sa séance du 11 juillet dernier, le gouvernement a proposé de céder, sur ces emprises, deux baux à construction, pour une durée de 20 ans, à la coopérative agricole Coop 1 et à la société La Fruitière. Décision qui a été validée par les élus du Congrès le 16 août.

Augmenter les volumes

Regroupant douze agriculteurs, l’objectif de Coop 1 est de centraliser et de conditionner la production des coopérateurs dans le but d’améliorer l’écoulement de leur production et de mieux satisfaire les demandes des différents segments du marché (particuliers, collectivités, transformation). Pour cela, la coopérative agricole prévoit la construction d’un dock de 600 m² avec des chambres froides qui permettra de traiter entre 1 000 et 2 000 tonnes de produits par an. La société La Fruitière, qui exerce l’activité de grossiste en fruits et légumes, souhaite, quant à elle, construire un dock de 400 m² environ.

Ces deux réalisations permettront d’augmenter les capacités de stockage de légumes et fruits frais dans le but de mieux satisfaire les demandes du marché en matière de volumes.

Le marché en cours de rénovation

Gérée par la Chambre d’agriculture avec les différents opérateurs économiques présents, la halle de Ducos abrite le marché de gros et le marché broussard. Ce lieu a pour mission de favoriser l’écoulement et la commercialisation des fruits, légumes et produits vivriers d’origine locale, sur le Grand Nouméa. Dans le cadre de sa politique de soutien au secteur agricole, le gouvernement a alloué une enveloppe de 100 millions de francs pour sa rénovation. Entamés fin 2016, les travaux concernent le revêtement du sol et la peinture de la halle, la clôture périphérique, ainsi que la réhabilitation des réseaux (eau, électricité et assainissement). Celle-ci devrait être achevée d’ici au 1er trimestre 2018.

Une solution collective

La coopérative agricole Coop 1 a été agréée par le gouvernement en mai dernier. Constituée de douze exploitations implantées entre le Mont-Dore et Pouembout, elle doit favoriser le développement de ses membres grâce à une mutualisation des moyens et des techniques pour la collecte, le stockage, le conditionnement, la transformation et la commercialisation des productions. Une initiative qui répond à la volonté du gouvernement de mieux structurer et organiser les filières agricoles.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur